Organisation patronale

Le Medef s’intéresse aux nouvelles technologies et aux réseaux

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8563 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

ACT'Presse

Lors de la présentation du dernier numéro Influx, des dirigeants ont présenté leur activité.

Notre société est régie par les nouvelles technologies et les réseaux sociaux. L’information va de plus en plus vite et cela a des répercussions importantes dans le monde de l’entreprise. Le Medef Grand-Lille a donc consacré à cette thématique un numéro spécial de son journal d’information, Influx.
«A l’occasion de la sortie de ce numéro spécial, nous avons souhaité organiser un petit déjeuner avec la présentation de trois entreprises qui ont accepté de participer à la réalisation de ce magazine», a précisé Michel Hermand, président du Medef Grand-Lille.
Les dirigeants de ces trois entreprises − DBT, ATIP et TETRA − ont présenté leur activité et évoqué le contexte de croissance dans lequel ils évoluent actuellement.

DBT. DBT (Douaisienne de basse tension) est une PME implantée à Brebières, spécialisée dans la production de mobilier urbain et de bornes de rechargement pour les véhicules électriques.
«Nous évoluons sur un marché exponentiel. Il y a un besoin de bornes partout en même temps, a expliqué Hervé Borgoltz. Nous avons la chance de nous être lancés dans ce domaine depuis l’année 1992.» DBT a développé une borne de recharge intégrant l’ensemble des prises compatibles avec les différents véhicules commercialisés actuellement. 

ATIP et TETRA. Le point commun entre ces deux entreprises est qu’elles œuvrent dans le domaine des TIC.
TETRA est plus particulièrement spécialisée dans les solutions informatiques pour les entreprises, les professionnels de santé et les établissements scolaires. « Notre société compte une vingtaine de collaborateurs, nous réalisons un chiffre d’affaires de l’ordre de 2 millions d’euros», a souligné Alain Savary. L’entreprise bénéficie actuellement de très bons résultats sur la partie éducation.
ATIP est, quant à elle, une société de production audiovisuelle. Créée en juin 2010, elle compte trois collaborateurs et s’est spécialisée dans les événements pour les entreprises. «Nous sommes également des spécialistes du web et avons développé un système avec l’Ecole des mines dans le but d’envoyer des signaux vidéo sur smartphone sans téléchargement», a exposé Christophe Dubois, fondateur d’ATIP. L’application Atipi.tv, d’ores et déjà téléchargeable, pourrait révolutionner certaines applications, notamment dans le cadre de visites touristiques.