Le nouveau réseau des Ambassadeurs du développement durable

Publié dans l'édition Nord N. 8562 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Qui fait partie de ce réseau ? Tous ceux qui sont convaincus qu’il faut changer les comportements, dans les villes, les campagnes, les entreprises, les collectivités, les associations : élus et agents de collectivités ; salariés et cadres dirigeants d’entreprise, de chambres consulaires, de clubs d’entreprises ; professions libérales ; salariés ou bénévoles d’associations. Leur mission ? «Etre formés par le CERDD (Centre ressource du développement durable) aux enjeux du développement durable, pour ensuite organiser au minimum trois conférences dans l’année à ce sujet. Les thèmes sont divers : biodiversité, création d’entreprise et développement durable, aménagement et urbanisme, s’engager dans un Agenda 21 local…», explique Julie Nicolas, du CERDD.

Du business potentiel. La tenue des conférences doit tout d’abord se faire au sein même de la structure de l’Ambassadeur : son entreprise, son association, sa mairie… Mais ensuite, il peut tout à fait être appelé par des structures extérieures qui ont un projet en terme de développement durable. Le CERDD propose même, à l’issue des conférences, la possibilité de réaliser gratuitement une visite de terrain pour approfondir concrètement une opération de développement durable. Quel intérêt pour un Ambassadeur d’un tel engagement ? «C’est l’occasion de rajouter une corde à son arc en termes d’expertise, de mieux être identifié comme expert du développement durable par les acteurs économiques et politiques de la région, de renforcer la visibilité de son entreprise ou association, de développer des contacts et donc du business potentiel», précise Julie Nicolas.

 

Sophie Caillerez, chargée d’étude en matière de plan climat territorial à l’Agence de l’urbanisme de la région de Saint-Omer, fait partie du premier groupe test des Ambassadeurs du développement durable, créé en 2010. Elle fait un retour d’expérience : «Les outils du CERDD m’aident beaucoup dans mon travail. Cela m’a permis aussi de faire bouger la structure dans laquelle je travaille : une démarche d’écoresponsabilité a été mise en place. Et être Ambassadeur m’a amenée à rencontrer beaucoup de personnes du monde associatif, de l’entreprise, des professions libérales : cela m’a énormément nourrie.»

 

Sophie Caillerez

Sophie Caillerez, lors d'un débat citoyen sur la transition énergétique, médiathèque d’Arques : «Les outils du CERDD m'aident beaucoup dans mon travail.»

 

Objectif : 100. Initiative unique en France, l’objectif est de recruter une centaine d’Ambassadeurs. Le dépôt des candidatures a eu lieu jusqu’au 14 juin. Un jury se réunira le 2 juillet pour la sélection finale. Le réseau sera ensuite ensuite présenté lors du World Forum, du 23 au 25 octobre 2013.

Pour plus d’information : 03 21 08 52 40 ou ambassadeursdd@cerdd.org