Même en période de crise des entreprises recrutent

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8557 par

Les Rencontres de l’emploi, de la formation et des métiers de l’arrondissement de Lens se sont déroulées récemment à Hénin-Beaumont avec 800 emplois à pourvoir. Une sensibilisation aux métiers en mutation vers l’environnement était également proposée.

Act'Presse

Laurent Duporge, président de la MDE, Benoit Decq, directeur, et Sylvain Bernard, son adjoint, lors de la conférence de presse de présentation de la 6e édition des Rencontres de l’emploi.

La 6e édition des Rencontres de l’emploi, organisées par la Maison de l’emploi (MDE) de Lens-Liévin-Hénin-Carvin et ses partenaires, a une nouvelle fois remporté un vif succès, tant au niveau des entreprises participantes qu’en termes de fréquentation. «Le principe est très simple : il s’agit de se faire rencontrer en un même lieu des demandeurs d’emploi et des chefs d’entreprise ou directeurs des ressources humaines», résume Benoit Decq, directeur de la MDE. Il s’agit également d’une opportunité pour les personnes à la recherche d’un emploi de déposer un CV et de participer à des rendez-vous minute.
Cette année encore, près de 182 d’entreprises de la région étaient présentes à la manifestation. «La situation économique n’est pas facile, mais les entreprises continuent à recruter, faisant ainsi, après six années, de notre forum le deuxième plus gros rendez-vous de la région, derrière celui de Lille», précise Laurent Duporge, maire de Liévin, président de la MDE.

Développement durable. Il ne s’agit pas d’une énième manifestation tournée vers le développement durable, mais d’une prise de conscience réelle des organisateurs et des entreprises de l’arrondissement : dans un avenir proche, les métiers liés à l’environnement prendront une part de plus en plus importante.
«Pour inciter les visiteurs à s’intéresser aux métiers ‘verdissants’, nous avons imaginé un jeu de piste qui leur a permis de découvrir le cycle de vie d’un jean au travers des neuf secteurs représentés aux Rencontres de l’emploi (service à la personne, hôtellerie-tourisme-restauration, transport et logistique, BTP, environnement, commerce, industrie, services aux entreprises)», conclut Benoit Decq.
Si la manifestation affiche chaque année un taux de fréquentation de plus en plus important, aujourd’hui recruteurs et organisateurs sont confrontés au problème de la mobilité des jeunes, pour le moment sans solutions. C’est sans doute sur ce point qu’il sera nécessaire d’accroître les efforts pour les prochaines éditions.