Le conseil général du Pas-de-Calais

Soixante emplois d’avenir

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8557 par

Dominique Dupilet, président du conseil général du Pas-de-Calais, a accueilli le 6 mai, à l’Hôtel du Département, soixante nouveaux collaborateurs dans le cadre du dispositif national «Emplois d’avenir». L’assemblée départementale avait acté le 17 décembre 2012 la création de 100 postes pour fin 2013 au sein des services du Conseil général, que ce soit au […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Dominique Dupilet, président du conseil général du Pas-de-Calais, a accueilli le 6 mai, à l’Hôtel du Département, soixante nouveaux collaborateurs dans le cadre du dispositif national «Emplois d’avenir». L’assemblée départementale avait acté le 17 décembre 2012 la création de 100 postes pour fin 2013 au sein des services du Conseil général, que ce soit au siège et dans les neuf territoires.

 

D.R.

Dominique Dupilet, président du conseil général du Pas-de-Calais, accueille soixante nouveaux collaborateurs.

L’objectif du Conseil général. Le dispositif construit vise à assurer la professionnalisation, à garantir la montée en compétences et la qualification de jeunes de moins de 25 ans et non diplômés. L’objectif, explique Dominique Dupilet, est de «développer leur employabilité sur des métiers porteurs dans les secteurs publics ou privés, ou sur des métiers en tension, afin de leur permettre d’initier le plus souvent leur parcours professionnel, au sein des services départementaux ou en dehors, dans les meilleures conditions possibles». C’est également de «répondre à des besoins, de pallier des départs en retraite»,  que «ces jeunes trouvent ici leur voie, qu’à terme, on ne puisse plus se passer d’eux».

Soixante contrats vont ainsi débuter à temps plein, initialement conclus pour une durée d’un an, renouvelables deux fois dans la limite de trois ans. Deux métiers sont majoritairement concernés : secrétaire polyvalent/agent d’accueil et agent d’exploitation routière. D’autres métiers sont déjà identifiés et feront l’objet de recrutements au cours de l’année, dont une part non négligeable dans le domaine de la restauration collective et de la maintenance des bâtiments pour les collèges du Département.

Un accompagnement personnalisé. Chaque jeune bénéficie d’un plan de formation et d’un suivi personnalisé par un professionnel des ressources humaines, allant de l’acquisition de savoirs de base à la possibilité de valider des diplômes non acquis par la voie scolaire. La formation s’appuie sur un tuteur, agent de la collectivité qualifié, volontaire et justifiant d’une expérience professionnelle d’au moins deux ans. Le tuteur bénéficiera d’une formation par le Centre national de la fonction publique territoriale. Le soutien financier de l’État s’élève à 75% de la rémunération brute pour une durée maximale de trois ans, ou au-delà dans la limite de 60 mois pour achever une action de formation en cours. Ce dispositif est destiné aux personnes remplissant trois conditions : être sans emploi, âgé de 16 à 25 ans au moment de la signature du contrat de travail ou de moins de 30 ans pour les personnes reconnues travailleurs handicapés, sans diplôme ou titulaire d’un diplôme ou titre à finalité professionnelle classé de niveau V (BEP, CAP), et totaliser six mois minimum de recherche d’emploi au cours des douze derniers mois.