Un mini-bus pour les trajets «légers»

Binbin rejoint le réseau d’Evéole Douai

Publié dans l'édition Nord N. 8574 par

Début juillet, puis lors des fêtes de Gayant, le Syndicat mixte des transports du Douaisis (SMTD) a présenté son nouveau service de transports en commun : une petite navette de centre-ville dénommée Binbin, en hommage au benjamin des géants de Gayant.

Elle est opérationnelle depuis le 8 juillet, desservant les rues difficilement accessibles aux formats de bus classiques. Il s’agit de la 15e ligne du réseau Evéole, pensée pour faciliter la ville au quotidien en complémentarité de l’ensemble du réseau d’Evéole, avec ticket unique : ce sera 0,50 €. Binbin dessert 14 arrêts en plein cœur de Douai, le parcours compte 4 arrêts communs avec les lignes de bus classiques. La navette passe à proximité du pôle d’échanges place de Gaulle où transitent les lignes urbaines d’Evéole ; le service fonctionnera du lundi au samedi en dehors des jours fériés, de 7h à 19h30.

Spacieux, clair et pratique ! Ce mini-bus conçu par la firme alsacienne Dietrich véhicules est un «City 21» de 20 places espacées des unes des autres de 20 cm, haut de 2,10 m, particulièrement  ajouré et donc conçu pour le tourisme urbain. En diurne, il est équipé d’un système de leds qui compense la baisse de lumière naturelle et délimite la calandre et les accès. Le poste de conduite s’allume dès l’ouverture de la porte d’entrée. L’accès est très bas − à 27 cm du sol −, conçu pour les PMR, les enfants et les personnes âgées, et la largeur de passage-sortie du véhicule est de 1,30 m, facilitant la vitesse de transit des passagers qui disposent partout de barres de maintien, une plate-forme accueillant les fauteuils des PMR. Binbin a bénéficié d’une large campagne de lancement en liaison avec l’Union commerciale de Douai et l’office de tourisme, son parcours jalonnant en effet la bagatelle de 270 commerces.

Quelques chiffres 

− Binbin est un élément du dispositif des transports géré par le SMTD en collaboration avec divers partenaires, sur 46 communes pour presque 200 000 habitants, Douai intra-muros comptant 45 000 habitants  à lui-seul.

− Le TUB (réseau du Douaisis) a été créé en 1986, pour devenir Evéole en 2008.

− 197 collaborateurs dont 125 conducteurs.

− 9 rames de 18 mètres, 1 de 24 (ligne A).

− 68 bus urbains dont 10 articulés.

− 33 véhicules TAD.

− 14 lignes régulières pour 208 km.

− 11 lignes départementales.

− 5 millions de voyageurs en 2012.

− 3, 53 millions de km parcourus sur les lignes Evéole.

Signalons qu’on ne dit plus «tramway» dans le jargon des transports douaisiens mais «bus à haut niveau de service» et que la CA du Douaisis est le principal financeur du réseau avec, cette année, 5 M€, le restant étant assuré par les communes.


 

D.R.

Un nom sympathique, une belle allure, moderne et un peu "ronde», très développement durable : Binbin plaît déjà aux Douaisiens.