Un projet de développement pour Ride on

Ca roule pour ce spécialiste du VTT !

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8577 par

Spécialisée dans la réparation et la vente de cycles, l’enseigne béthunoise Ride on vient de souffler sa 6e bougie et devrait, d’ici quelques mois, s’agrandir.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Romain Barrez (à droite sur la photo), ici avec son apprenti, compte garder le même cap en avançant à petits pas.

Mécanicien vélo, Romain Barrez a été salarié avant de voler de ses propres ailes et de créer sa propre entreprise en 2007. «Fan de  cyclisme et surtout de VTT, j’ai voulu faire de ma passion mon métier. J’ai travaillé dans un magasin avant de m’installer à mon compte. J’ai opté pour cette solution car, dans un domaine aussi fermé, les opportunités pour trouver un emploi sont restreintes. De plus, sur Béthune il y avait une place à prendre, la ville a conservé sa tradition commerçante», souligne l’intéressé. 

Malgré des débuts compliqués, le jeune homme a su persévérer, ne cédant pas à la résignation : «Les deux premières années ont été difficiles. Il faut dire que j’ai démarré modestement, sans tapage en matière de communication. Paradoxalement, c’est au moment où j’ai commencé à douter que les commandes sont rentrées et que l’activité a décollé.»

Aujourd’hui, Ride on a trouvé sa vitesse de croisière. La boutique s’adresse à tout public, du débutant au pratiquant occasionnel en loisir, en passant par les compétiteurs et férus de la petite reine.

«Au fil du temps, j’ai réussi à fidéliser la clientèle. Le bouche à oreille a parfaitement fonctionné. Au sein des clubs, les gens se passent le mot. Ils apprécient le conseil et le SAV qu’on leur apporte. La diversité de l’offre, avec notamment des marques de cycles et d’équipements, a aussi son importance. Le maître mot est d’apporter un service de qualité. Notre oreille se veut attentive et, en termes de mécanique, nous sommes très pointus. Régulièrement, nous mettons au point des VTT utilisés dans des courses de bon niveau.»

 Se développer sans brûler les étapes. L’enseigne s’est forgé une réputation, rimant avec sérieux et réactivité. Commercialisant des marques connues et reconnues, Ride on draine une clientèle qui dépasse le cadre de l’arrondissement de Béthune. Via le site internet, il n’est pas rare que Romain Barrez reçoive des sollicitations émanant d’autres régions de France.

Depuis quelque temps, Romain Barrez s’est adjoint les services d’un apprenti qui sera embauché à la rentrée prochaine. 

De plus, le local qu’il occupe devient étroit, par conséquent l’intéressé s’est lancé dans la quête d’un nouveau bâtiment. «Nous nous situons en phase d’évolution. Quand j’ai créé mon entreprise, j’ai reçu l’aide d’Artois initiative sous forme d’un prêt d’honneur. Je les ai sollicités à nouveau pour mener à bien mon projet de développement», précise Romain Barrez. Ce dernier souhaite demeurer sur le Béthunois, un territoire qui lui a plutôt bien réussi jusqu’à présent.