Plan local de développement économique du Boulonnais

« Faire passer le train de l’emploi chez les jeunes »

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8575 par

Dans le Boulonnais, comme dans 21 autres territoires du Nord-Pas-de-Calais, un Plan local de développement économique fait converger les priorités économiques portées localement et les priorités régionales. La priorité affichée lors du dernier conseil de gouvernance est l’avenir des jeunes.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Lors de l’adoption de son Schéma régional de développement économique en 2005, la Région Nord-Pas-de-Calais a réaffirmé son ambition en matière de développement économique : construire une grande région économique européenne dans le cadre d’une gouvernance partagée, en favorisant une région solidaire et attentive à l’équilibre entre les différents territoires. Cette gouvernance a été déclinée localement avec le pilotage de quelque 22 Plans locaux de développement économique.

Le conseil de gouvernance du PLDE du Boulonnais s’est tenu au début de l’été au siège de la communauté d’agglomération du Boulonnais (CAB), en présence de Pierre de Saintignon, 1ervice-président du Conseil régional, et de Jean-Loup Lesaffre, président de la CAB. Son territoire d’intervention englobe celui de la CAB, mais aussi ceux des communautés de communes de Desvres-Samer et de la Terre des 2 Caps. La priorité clairement affichée par les participants est la mobilisation en faveur de l’avenir des jeunes. «L’emploi des jeunes est au cœur de notre démocratie, assure Pierre de Saintignon. On doit leur redonner espoir et leur garantir un itinéraire de formation.»

D.R.

Jean-Loup Lesaffre (à gauche) et Pierre de Saintignon.

 Un engagement collectif. Le Pacte régional pour l’avenir et l’emploi des jeunes a pour objectif d’identifier 50 000 solutions d’insertions professionnelles et d’emplois durables en région. Dans le cadre de sa déclinaison sur le Boulonnais, une plate-forme territoriale s’est mise en place. Soutenue financièrement par le Conseil régional, elle vise à mettre en relation des jeunes en recherche d’emploi avec les entreprises. Ce dispositif fonctionne en lien avec l’ensemble des acteurs présents, Etat, Région, Pôle emploi, Département, collectivités locales, Chambre de commerce et d’industrie, partenaires sociaux, branches professionnelles, OPCA, entreprises, Maison de l’emploi et de la formation, Mission locale, organismes de formation et d’insertion… Il s’articule en outre avec les autres outils déjà sur le territoire : Plate-forme emploi et mutation économique, Soft, Direct artisanat, Ecole de la 2e chance… La démarche se veut pragmatique : favoriser un «circuit court» entre les entreprises et les jeunes. «Il s’agit de faire passer le train de l’emploi chez ceux qui en sont privés depuis toujours.»