Marchés de produits biologiques

Féron, le « petit dernier » de l’Avesnois

Publié dans l'édition Nord N. 8574 par

  Féron, petit village d’environ 600 habitants, situé dans le sud de l’Avesnois, non loin de Fourmies, s’est fait connaître avec son festival, les Féron’Arts, un rendez-vous qui a lieu tous les deux ans, aux alentours du 15 août. Et depuis quelques années, il a fait sien le slogan «l’art et la matière» qui s’est […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

D.R.

Un dimanche de mai au marché de Féron.

Féron, petit village d’environ 600 habitants, situé dans le sud de l’Avesnois, non loin de Fourmies, s’est fait connaître avec son festival, les Féron’Arts, un rendez-vous qui a lieu tous les deux ans, aux alentours du 15 août. Et depuis quelques années, il a fait sien le slogan «l’art et la matière» qui s’est traduit par l’accueil à demeure d’artisans et d’artistes…

Selon cette même logique, la commune s’est mise au bio : un boulanger a ouvert boutique l’an dernier et la même année, pour l’édition 2012 des Féron’Arts, un marché a été lancé sous couvert de l’association Art de vivre. Distincte de celle qui organise le festival, elle s’occupe des animations du village.

L’hiver, le marché se tient dans la grange du village et, avec les beaux jours, il se déplace dans la rue, près de l’unique café. Les exposants sont de l’Avesnois mais pas seulement, comme par exemple Cyriaque Meunier, spécialiste de la viande bio, qui vient des Ardennes où s’est créé aussi, l’an dernier, un parc naturel régional. Autre exemple : l’association Bulle d’espoir d’Hirson (ouvrages de sensibilisation et d’information sur l’environnement). Sur ce marché on trouve œufs, fromage, viande, légumes, jus de fruits, vêtements en coton, lin ou chanvre issus d’un commerce vraiment équitable, des objets artisanaux (fabriqués dans le village en général)…

Ici, on vend et on achète, on parle de tout et de rien, mais dans les conversations on aborde évidemment plus volontiers certains sujets devenus « militants » : manger sain, de saison, faire du commerce mais dans le respect de la nature, des hommes et de soi-même…

Aujourd’hui, l’Avesnois compte trois marchés de produits biologiques aux dates complémentaires : celui de Louvignies-Quesnoy, le plus ancien ; celui de Cartignies, lancé en 2011 ; celui de Féron (le 2e dimanche de 10h à 13h).