L’ALAI fête ses 10 ans

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8577 par

Durant la décennie 2003-2013, 612 entreprises ont été soutenues.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

La plate-forme Aa Lys Audomarois initiative (ALAI) est née de la volonté commune de la CCI Grand-Lille (antenne Saint-Omer/Saint-Pol) et des intercoms du Pays de Saint-Omer. On retrouve le même montage «économico-politique» dans deux autres structures : l’office de tourisme et Saint-Omer développement.

ALAI octroie aux entreprises demanderesses des prêts d’honneur à 0% de 1 500 à 15 000 €. Ce viatique de démarrage facilite les démarches bancaires des dirigeants qui en bénéficient. C’est ainsi qu’ALAI a prêté 3,4 millions d’euros à 612 entrepreneurs créateurs ou repreneurs, soit une moyenne de 5 500 € environ. Ces 3,4 millions ont généré 35 millions d’euros – dix fois plus – de prêts bancaires et ces deux chiffres ont permis de créer ou de consolider 1200 emplois.

 L’accompagnement des jeunes créateurs. Très vite les concepteurs de cette plate-forme, dont l’emblématique Daniel Holland, ont vu la nécessité d’aider ces nouveaux venus sur la scène économique. Dès 2006, un club «créateurs» a développé les réseaux autour de leurs jeunes collègues pour leur éviter l’isolement et pour leur proposer des formations sur des thématiques diverses : management, gestion, communication, démarches commerciales…. Et tout naturellement, cette solidarité intergénérationnelle a abouti à la mise en place de parrainages : une quinzaine de tuteurs, de référents assiste les jeunes managers qui le souhaitent, durant les deux premières années de leur activité.

Thierry Detève, l’actuel président de l’ALAI, était visiblement heureux − en ces temps de grisaille économique − de l’œcuménisme ambiant dans le hall de l’hôtel de ville de Saint-Omer.