Difficultés de financement, professionnalisation, concurrence…

Les associations confrontées à une nécessaire adaptation

Publié dans l'édition Nord N. 8582 par

Très présentes dans le paysage régional, les associations sont elles aussi confrontées au contexte de crise et dans l’obligation d’y apporter des réponses appropriées. Le premier Forum régional des associations les y a aidées.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

D.R.

Laurent Desmyter, associé In Extenso, responsable régional "associations".

 Après Nantes en 2011 et Lyon en 2012, c’est Lille qui a accueilli le 11 juin l’édition 2013 du Forum régional des associations. Organisé par Chorum, Crédit mutuel Nord Europe, Deloitte/In extenso et Juris associations, avec le partenariat de la mutuelle Apreva, ce forum a réuni quelque 350 acteurs associatifs.

Si le dynamisme de l’économie sociale et solidaire est réel dans la région avec 10 272 établissements employeurs et plus de 143 000 emplois, soit 9,2% de l’emploi total régional, elle n’en est pas moins confrontée elle aussi à la crise et à une nécessaire adaptation aux nouvelles donnes. En témoigne l’intérêt particulier des visiteurs pour les conférences et ateliers centrés sur les problématiques liées au financement des associations, organisés par le CMNE et Juris associations. Autres thématiques particulièrement suivies, celles liées à la gouvernance, à la communication et aux «10 points de vigilance à maîtriser».

C’est qu’aujourd’hui «les associations ont à faire face à de nouvelles donnes, notamment sur le problème des ressources financières et à une demande de solidarité croissante. A la culture de subventions succède une logique d’appels à projets… Il faut pouvoir faire face à ces évolutions et aux contraintes qui en découlent. Certaines associations n’ont pas encore franchi le pas», indique Laurent Desmyter, associé In Extenso, en charge des associations à Lille, en rappelant qu’In Extenso a créé une ligne de marché dédiée aux associations. Les associations  sont également confrontées à la difficulté particulière de trouver et de fidéliser du personnel et des bénévoles qualifiés répondant aux exigences de compétences imposées par une inéluctable professionnalisation. Elles ont pu trouver quelques réponses dans la conférence de Chorum, «Recruter et intégrer les jeunes dans l’ESS : enjeux et leviers».

Autant de données présentées et explicitées au Forum dans une étude intitulée «Les associations entre mutations et crise économique. Etat des difficultés». «Les constatations faites sur le terrain sont confirmées par cette étude», a indiqué Jean-Paul Vercamer, associé Deloitte, qui l’a conduite avec la chercheuse Viviane Tchernonog, évoquant le lancement de quatre fois plus de procédures d’alertes cette année et la multiplication des litiges importants avec les financeurs, pour mieux appeler les responsables d’associations à établir leur propre cartographie des risques. C’en est fini de la gestion à l’ancienne, les associations font  leur entrée dans l’ère moderne.