La performance par la croissance

Les inscriptions au palmarès Technology Fast 50 ouvertes jusqu’au 4 octobre

Publié dans l'édition Nord N. Technology Fast 50 par

Les entreprises candidates à la course des entreprises de croissance de Deloitte et In Extenso, cabinets d’audit et d’expertise comptable, s’inscrivent depuis début juillet via notamment le site www.fast50france.com.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

L’édition 2013 du palmarès Technology Fast 50 a bel et bien démarré. Elle aboutira le 19 novembre à la traditionnelle soirée  de célébration des champions à EuraTechnologies. Les inscriptions se poursuivent jusqu’au 4 octobre. Le thème de cette année : «Innover autrement».

Les critères du palmarès Technology Fast 50 restent quasiment inchangés. Pour le palmarès Nord, l’entreprise doit avoir son siège dans le Nord-Pas-de-Calais, en Haute-Normandie ou en Picardie. Léger changement dans le découpage territorial cette année : le département des Ardennes, habituellement rattaché au Nord, fait désormais partie de l’Est. Un réaménagement dont l’effet sur la participation en région Nord devrait être limité car en réalité peu de candidatures provenaient des Ardennes.

Le palmarès Technology Fast 50, qui fait «effet de levier» auprès des investisseurs, reste centré exclusivement sur la production de technologies. D’où une condition sine qua non : être propriétaire d’un ou de plusieurs brevets. Pour les entreprises non détentrices de brevet, la recherche et développement doit représenter au moins 5% de leur chiffre d’affaires. Deloitte et In Extenso tiennent d’ailleurs à  rappeler que «les entreprises du secteur e-commerce, consulting et formation, agences de communication et bureaux d’études n’ayant pas développé une technologie propre ne sont pas autorisées à participer». Les secteurs d’activité admis au palmarès restent les mêmes : biotech/santé, énergie/environnement/greentech, Internet/médias/divertissement, logiciels/services informatiques, hardware/semi-conducteurs/électronique, télécoms/réseaux. La filière numérique (logiciels et services informatiques), de loin la plus représentée (à environ 60%), battra sans doute encore le record de participation. Ineat conseil, le lauréat 2012 du palmarès Nord, spécialisé en conseil et services en ingénierie informatique, est issu de la filière numérique.

Quelquefois critiqué mais assumé chez Deloitte et In Extenso, le cœur névralgique du Fast 50 reste et demeure la progression du chiffre d’affaires sur les cinq derniers exercices. Ineat conseil, qui a confirmé sa participation, avait cumulé sur cinq ans une croissance de 1 662%.  

A partir de cette 13e édition, un petit changement dont peu de gens se seraient aperçus intervient dans l’appellation. Le palmarès Deloitte Technology Fast 50 devient le palmarès Technology Fast 50. Car on oublie quelquefois que cette compétition est une coorganisation : Deloitte, cabinet d’audit et de conseil, et In Extenso, le cabinet «cousin» du même groupe spécialisé en expertise-comptable. Et comme les deux noms dans l’appellation rallongeraient inutilement celle-ci, on a tranché au comité de pilotage national tenu le 3 juillet à Paris pour une appellation plutôt neutre.

L’an dernier, 45 entreprises avaient pris le départ pour la zone Nord. Le record de participation régionale de 2010 à 67 candidats sera-t-il battu cette année ? Les effets à moyen terme de la crise de 2008 pèsent encore sur l’activité. Certaines entreprises sont réticentes à communiquer autour du chiffre d’affaires. Difficile donc de parier sur un nouveau record de participation.