Création d'United Petfood France (UPP), filiale d'un groupe belge

L’unité wimilloise de Continentale nutrition est reprise

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8577 par

En redressement judiciaire depuis deux mois, Continentale nutrition intéresse son concurrent belge United Petfood Producers, qui a décidé de créer une filiale en France pour racheter le pôle « sec » du fabricant boulonnais. Les 102 emplois des unités de Wimille et de Sainte-Colombe seront sauvegardés.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Premier occupant foncier et premier employeur sur la zone portuaire de Boulogne, Continentale nutrition, fabricant d’aliments pour chiens et chats, est en redressement judiciaire depuis le 28 mai. Le tribunal de commerce de Boulogne-sur-Mer, le 26 juillet, a accordé à la société belge United Petfood Producers, la cession de la branche «sec» de l’entreprise (activité croquettes à Wimille dans le Pas-de-Calais et biscuits à Sainte-Colombe en Seine-et-Marne) pour un montant de 8 M€. Dirigée par le Belge Dominiek Dumoulin, UPP, qui crée ainsi United Petfood France, reprend l’ensemble du personnel affecté à ces activités, soit 102 personnes encadrées par le directeur du site, Philippe Anquez.

D.R.

De gauche à droite, le PDG Dominiek Dumoulin, le ministre Frédéric Cuvillier et le directeur du site, Philippe Anquez.

Fondée en 1937 par le grand-père de l’actuel dirigeant, cette entreprise familiale est basée sur le port de Gand depuis 1982 où son unité de fabrication est arrivée à saturation. « En 1954, quand mon père est entré dans la société, nous produisions annuellement 3 000 tonnes d’aliments pour animaux, explique l’acquéreur. L’an dernier, nous étions à 500 000 tonnes, et nous ne pouvons pas aller au-delà.« 

 Encore 742 emplois à sauver. Continentale nutrition, pour sa part, compte sur cet argent frais pour présenter rapidement un plan de continuation de la branche «humide» visant à préserver l’activité en France et à l’exportation, ainsi qu’un maximum d’emplois (742 actuellement).

Le jour même où le tribunal de commerce a accordé la cession de la branche « sec » à UPP, le nouveau propriétaire Dominiek Dumoulin, guidé par Philippe Anquez, a fait visiter l’usine de Wimille au ministre Frédéric Cuvillier, qu’accompagnaient le directeur général de Continentale nutrition, Jean-Luc Bride, et l’administrateur judiciaire en charge du dossier, Me Jean-Luc Mercier. Pour l’heure, confirme ce dernier, « la branche ‘humide’ de Continentale nutrition n’a pas fait l’objet d’un appel d’offres. Je souhaite qu’on trouve un repreneur en capital« .