«La Ruche qui dit oui» étend son réseau Nord

Un circuit court qui s’étire…

Publié dans l'édition Nord N. 8576 par

Un nouveau circuit de vente en direct au village qui s’appuie sur l’Internet et un blog. Trois sites ouverts en un an !

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Eric Lesage, universitaire, et depuis 2001 concepteur de sites de ventes pour  un grand de la distribution dans la région, décide de tourner la page. Il quitte le confort et la sécurité pour ouvrir à Aix-lez-Orchies une «Ruche qui dit oui». Ce réseau de 600 ruches en France était absent du Nord. Guilhem Chéron, son inventeur, un designer parisien, donne le feu vert. La première Ruche naît après de patientes études de marché et une longue tournée des popotes auprès de producteurs locaux. Jamais plus de 30 km… Le lien entre producteurs (bio et non bio) se fait par Internet, chaque mercredi on vient emporter son panier.

En janvier, la Ruche passe subitement de 420 membres à 620 uniquement par le bouche à oreille et la parution dans un petit journal local. Le marché est bien là, il attend un complément ou une alternative à la «grande distri». La communication par l’Internet, un site, un blog et l’échange humain est au cœur de la stratégie de développement.

Circuits courts. Depuis, les «news» s’accumulent… La Ruche a « passé l’hiver » malgré l’absence de fruits et la raréfaction des légumes. Le rythme de commande (en baisse) est resté suffisamment soutenu pour garantir la mobilisation de tous les producteurs et attendre qu’une grande diversité de cultures soit produite dans les campagnes. Plusieurs nouveaux producteurs locaux ont rejoint la Ruche en mai et celle-ci prospecte auprès de plusieurs autres producteurs pour leur permettre d’exploiter les possibilités offertes par Internet de se développer et de valoriser leur production en circuit court. Car, en Pévèle, une mono-activité agricole est risquée, donc rare. La diversification portant sur des produits de qualité, mais des volumes faibles, profite des circuits courts.

Les Ruches essaiment… En plus du développement de la Ruche d’Aix, Eric Lesage a pris une fonction de « correspondant régional » pour ce réseau sur la région Nord-Pas-de-Calais et la Picardie. L’objectif est de faire mieux connaître sur le blog et les réseaux sociaux les ressources ainsi que les initiatives locales et régionales dans l’alimentation développement durable. Encore mieux, le Conseil régional est très intéressé par l’innovation de la Ruche et a proposé de participer au projet « Gouvernance alimentaire » qui met autour de la table tous les acteurs du système alimentaire régional dans le but de faire de l’alimentation de qualité pour tous un modèle de développement durable régional.

Enfin, une 2e Ruche est en gestation à Roubaix (Imprimerie Barbieux, avenue Jean-Jaurès) pour expérimentation en milieu urbain et pour proposer une alimentation de qualité fermière et artisanale au prix juste. L’ouverture des ventes est prévue fin septembre si le nombre d’inscrits dans ces quartiers dépasse 300, seuil à partir duquel la mobilisation des producteurs peut s’avérer suffisante. Et une 3e Ruche a ouvert en  juin au n° 111, rue de la Tour-des-Dames à Douai. 

Pour toutes ces Ruches : www.laruchequiditoui.fr. Tél. : 03 20 71 09 91.

 

 

D.R.

Le 24 décembre, c’était le Père Noël (Eric Lesage ) en personne qui servait…