Le département du Nord fait le point à Bergues

Un tour du Nord en forme de bilan

Publié dans l'édition Nord N. 8574 par

En tournée dans les cantons du département, le président du conseil général du Nord, Patrick Kanner, a mis l’accent sur les besoins en investissements pour sortir de la crise. Compte-rendu de la réunion qui s’est tenue à Bergues.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

CAppresse 2013

Patrick Kanner a présenté le pré-bilan de l’action du conseil général du Nord, à Bergues, le 12 juillet dernier.

 Au rythme d’une réunion quotidienne dans les arrondissements du Nord, Patrick Kanner, président du Conseil général, aura fait le tour des cantons pour faire un point avec les décideurs locaux. «J’avais promis de venir rendre compte de notre action dans les territoires. Nous étions à Socx pour inaugurer une salle de sport. C’est 2 millions d’euros investis et 20 à 30 emplois pendant deux ans», indique l’édile. Devant une centaine de personnes réunies à Bergues, le président du Département a tiré la sonnette d’alarme : «La nation doit comprendre qu’il y a un risque sur les investissements. Les Départements, ce sont 30% des dépenses publiques. Les acteurs économiques nous regardent et se demandent comment nous allons les aider à créer de la richesse.» Le Nord pèse économiquement : avec 2,6 milliards d’euros de budget pour 2,6 millions d’habitants, le Département est en première ligne pour soutenir l’investissement. Ses élus vont terminer en 2015 un mandat un peu spécial de quatre ans au lieu de six, suite à la réforme des collectivités territoriales du précédent gouvernement créant les conseillers territoriaux qui siégeront au Conseil général et dans les agglomérations.

Des investissements de résistance à la crise. La Flandre-Maritime n’est pas oubliée : le contournement de Strazeele a coûté 37 millions d’euros et deux contrats de territoire président aux financements des équipements en projet. En cours, les travaux de la déviation de la RD 945 entre Nieppe et Armentières (pour 16,7 millions d’euros), la construction du laboratoire de recherche en environnement industriel de Dunkerque (pour 1 million d’euros), la réalisation du cinéma d’Hazebrouck (pour 0,8 million d’euros), ou encore la construction d’un Arena à Dunkerque (pour 3 millions d’euros, dont 1,5 déjà votés). Dans l’assistance, Michel Delebarre, sénateur-maire de Dunkerque, est venu rappeler que «l’arrondissement de Dunkerque va jusque Merville» et que la « grande salle » de Dunkerque a besoin d’une rallonge budgétaire pour boucler son tour de table. «Ça va venir, Monsieur le sénateur», a promis le président du Conseil général. L’arrondissement de Dunkerque pèse 376 000 habitants dont 22 300 demandeurs d’emplois et près de 14 000 foyers bénéficiaires du RSA. La collectivité a en charge 54 collèges et emploie plus de 1 000 agents dans l’arrondissement.