Tetra structure à Wignehies (Sud-Avesnois)

Une petite entreprise qui exporte

Publié dans l'édition Nord N. 8578 par

Son activité, c’est la construction de machines permettant la fabrication de produits en béton pour grands et petits chantiers du BTP.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Ici, à Wignehies, on assemble, on soude, on expédie. Les machines sont principalement exportées.

 

Gerbert Hallant, 47 ans, a repris Tetra structure en fin d’année 2011. Installée rue des Soigneuses à Wignehies, cette entreprise, créée en 1986, construit des machines servant à la fabrication d’éléments en béton : parpaings (à 70%), pavés autobloquants, bordures de trottoir, canalisations… Certaines d’entre elles, par un jeu de moules différents, sont capables de réaliser plusieurs produits. Ici, sur 1 000 m2, on assemble, on soude, on expédie. Aux activités de construction, s’ajoutent la recherche et développement et la prospection/commercialisation, car les machines partent souvent pour des destinations lointaines. Et la concurrence étrangère est là. L’entreprise dispose d’un site internet. « Nos clients, précise-t-il, sont aussi bien des grands noms du BTP que des revendeurs ou de petits entrepreneurs, voire des particuliers, qui mettent en œuvre nos produits dans de petits chantiers. » 

 

Un patron qui connaît le métier. Le patron, président de la SAS et gérant majoritaire de la holding, connaissait déjà bien ce domaine ainsi que Tetra structure avant de se lancer dans la reprise de l’entreprise. Originaire de Fourmies, il avait d’abord décroché un BTS d’électrotechnique : « Entre 1988 et 1993, explique-t-il,  j’ai travaillé chez Pierre et Bertrand à Fourmies qui fabriquait des machines servant à la mise en forme du béton. J’étais au service après-vente. A la fermeture, avec trois autres salariés, on a poursuivi l’activité de SAV à Vervins, dans l’Aisne. Puis, après un rachat, j’ai travaillé en Haute-Savoie comme responsable commercial à l’exportation.«  Enfin, souhaitant devenir son propre patron, il a ouvert son dossier de reprise en 2010, en se faisant aider dans la recherche de financements.

 

Fournisseurs locaux, marchés lointains. Tetra structure emploie aujourd’hui six personnes. Depuis son arrivée, Gerbert Hallant a créé un poste de R&D (un ingénieur, originaire du Cameroun, formé en alternance à l’ENSIAME). Il prévoit de diversifier sa gamme et de développer l’exportation qui représente l’essentiel de ses débouchés : « On travaille surtout pour des projets situés dans l’Afrique subsaharienne. Nos produits nous amènent à viser des pays pas trop industrialisés, en développement, qu’ils soient en Europe centrale, en Amérique du Sud, dans le Pacifique ou en Asie du Sud-Est. Les machines assemblées à Wignehies peuvent être utilisées pour de petits projets d’habitat », explique le dirigeant.

Outre exporter parfois très loin ses machines, l’entreprise présente l’autre particularité de sous-traiter l’usinage de ses pièces détachées auprès de fournisseurs locaux. Le principal d’entre eux se situe d’ailleurs dans le Valenciennois.