Des échanges fonciers pour prévenir les crues

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8597 par

  A l’ordre du jour du comité syndical au sein du Syndicat mixte pour l’aménagement et la gestion des eaux de l’Aa (SMAGE) du 9 octobre, à Watten, 42 délibérations dont l’avis du syndicat sur le Schéma de cohérence territoriale (SCOT) du Pays maritime et rural du Montreuillois, le Plan local de l’urbanisme intercommunal (PLUI) du […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

CAPresse 2013

Réunion du comité syndical du SMAGE de l’Aa, le 9 octobre dernier à Watten.

 

A l’ordre du jour du comité syndical au sein du Syndicat mixte pour l’aménagement et la gestion des eaux de l’Aa (SMAGE) du 9 octobre, à Watten, 42 délibérations dont l’avis du syndicat sur le Schéma de cohérence territoriale (SCOT) du Pays maritime et rural du Montreuillois, le Plan local de l’urbanisme intercommunal (PLUI) du Pays de Fauquembergues et le Programme d’action et de prévention contre les inondations (PAPI) des zones concernées. En toile de fond, l’automne qui commence et l’hiver qui fait craindre les inondations, récurrentes en Flandres et dans l’Audomarois. Agricoles, les terres de Flandres et de l’Audomarois vont voir leurs champs subir l’expansion des crues. Aussi, des réserves foncières compensatoires sont mises en place par la SAFER (Société d’aménagement foncier et rural) pour contrebalancer la perte de surfaces agricoles. Des échanges fonciers seront à prévoir. Propriétaires et exploitants seront dédommagés de différentes manières : si la notion du 1 pour 1 est un principe, l’application différera selon la nature de la personne (exploitante et/ou propriétaire). Dans ces échanges, le SMAGE Aa prendra en charge les différences financières, à hauteur de 5 385 euros/ha.