Dans le Nord-Pas-de-Calais

Le salarié du privé a gagné en moyenne 1 700€ net mensuel en 2010

Publié dans l'édition Nord N. 8596 par

Derrière cette rémunération inférieure d’une centaine d’euros à la moyenne nationale, quelques disparités : le cadre nordiste gagne deux fois plus que l’ouvrier qualifié, les hommes 20% de plus que les femmes.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 D’après l’Insee, il ne faut pas forcément voir dans les écarts salariaux des inégalités de salaires dans le privé. Ces derniers «corrigés des effets de structure» seraient à peu équivalents. «Pour un même métier on est payé pareil», explique l’Insee dans le cadre de son étude sur les rémunérations en Nord-Pas-de-Calais en 2010 dans le secteur privé. Dans le Nord-Pas-de-Calais, les 10% des salariés les mieux payés gagnent plus de 2 700 €, tandis que les 10% de mal-lotis gagnent moins de 750 €. Quant au salaire horaire net moyen, il est deux fois plus élevé chez les cadres que chez les ouvriers. Pour l’ensemble de la région, ce salaire horaire moyen de 12,2 € est quasiment équivalent à la moyenne nationale de 13,2 €. C’est tout de même la proportion assez élevée des cadres en région qui a tiré vers le haut le salaire mensuel moyen. A 1 700 €, cette rémunération  hors fonction publique positionne la région au 7e rang derrière Midi-Pyrénées et devant l’Aquitaine. Le salarié francilien, le «mieux payé de France», gagne 1,3 fois plus que le salarié du Nord-Pas-de-Calais, lequel gagne une centaine d’euros de moins que celui de Rhône-Alpes.

Les secteurs d’activité qui paient mieux leurs salariés sont par ordre décroissant l’énergie à 20,1 €/h, les activités financières et d’assurances à 16 €/h, et l’information et communication à 15,1 €/h. L’intérim et l’hébergement-restauration paient moins bien. Mais c’est le secteur de l’agriculture-pêche qui ferme la marche dans l’échelle des rémunérations avec en moyenne 8,9 € de l’heure. Les rémunérations progressent aussi avec l’âge des salariés.

Les salaires augmentent avec la taille des structures : la grande entreprise paie en moyenne 13,7 € de l’heure contre 10,8 pour la TPE. Les hommes gagnent 20% de plus que les femmes, lesquelles sont davantage concernées par le temps partiel et connaissent bien plus souvent des interruptions de carrière.

Sans surprise, les salaires sont plus élevés dans les grandes agglomérations, telles que Lille, que dans les espaces ruraux. Sur le littoral, le bassin d’emploi de Dunkerque, qui «profite de la présence de groupes industriels ayant recours à des salariés qualifiés», arrive en tête.