Les déjeuners du Cercle Côte d’Opale synergie

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8597 par

Un public nombreux de chefs d’entreprise, de responsables consulaires et d’élus politiques a écouté Philippe Vasseur, ancien ministre et actuel président de la CCI région Nord de France et d’Alliances, lors d’un déjeuner débat aux Jardins de la Matelote à Terlincthun. L’orateur a de nouveau exposé la troisième révolution industrielle de Jérémy Rifkin, qui est […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Un public nombreux de chefs d’entreprise, de responsables consulaires et d’élus politiques a écouté Philippe Vasseur, ancien ministre et actuel président de la CCI région Nord de France et d’Alliances, lors d’un déjeuner débat aux Jardins de la Matelote à Terlincthun.

L’orateur a de nouveau exposé la troisième révolution industrielle de Jérémy Rifkin, qui est le credo économique pour aider nos deux départements à rebondir dans un monde complexe et anxiogène. Il a évoqué ses bons rapports avec Daniel Percheron («mon meilleur ennemi !») qu’il a converti à la doctrine de l’essayiste américain.

Il a encensé Ellen MacArthur, la jeune et talentueuse navigatrice anglaise qui, sur terre, mène d’autres combats, notamment celui de l’économie circulaire. On a cru comprendre également que les ouvrages d’Alain Minc et de Jacques Attali ne constituaient pas ses livres de chevet. Il a conclu par cette image gastronomique − «en France, on a des œufs, on a de l’huile, on a de la moutarde… Mais allez savoir pourquoi, on n’arrive pas à faire une bonne mayonnaise !» −, après avoir pris l’exemple de la Renault Kangoo : cette voiture électrique  aurait un formidable développement si seulement le réseau des bornes de rechargement était plus dense.  

ML

Philippe Vasseur.