Nord médical service à Cambrai

Son gérant a obtenu la marque «Handibat»

Publié dans l'édition Nord N. 8592 par

Dans son domaine (le matériel médical et les aménagements liés à l’âge ou au handicap), Thierry Gillot est, à sa connaissance, le seul de la région à bénéficier maintenant de cette marque délivrée par la CAPEB.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Thierry Gillot est maintenant gérant de deux sociétés : Nord médical service et, créée récemment, Access habitat.

 

La CAPEB, c’est la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment. Cette organisation professionnelle détient la marque « Handibat » associée à une démarche qualité et une charte. En général, ce sont des professionnels du bâtiment qui l’obtiennent. Par conséquent, Nord médical service à Cambrai − ou plutôt le gérant de cette SARL spécialisée, Thierry Gillot − fait figure d’exception à la règle. «Il s’agit d’un agrément personnel qui permet d’être connu des institutionnels et d’afficher des engagements vis-à-vis des clients. Aujourd’hui, je suis le seul du Nord-Pas-de-Calais à l’avoir obtenu. Cela a pris du temps, j’ai dû expliquer que mon activité touchait aux métiers du bâtiment, à la maçonnerie…»

Cette marque l’astreint à une responsabilité civile particulière et à la garantie décennale.

Une suite logique. Pour lui, elle s’inscrit dans sa continuité professionnelle : «Avant de créer NMS, à Cambrai, il y a 17 ans, j’étais infirmier salarié, avec deux spécialités : stomathérapeute et orthésiste. Avec l’entreprise, je voulais me lancer dans des services et les produits me permettant de valoriser mon bagage technique.»

L’activité de NMS (neuf salariés et une flotte de six véhicules) consiste à vendre du matériel médicalisé (fauteuils roulants, lits adaptés…) et des articles de parapharmacie. Mais pas seulement : depuis une dizaine d’années, l’entreprise réalise également des prestations de services touchant à la fois au maintien à domicile et aux métiers du bâtiment : installation d’ascenseurs privatifs, de monte-escaliers, aménagements d’accès, de chambres ou de salles de bains… «En décembre, j’ai créé une autre activité, Access habitat, basée dans le Pas-de-Calais, et je suis associé avec une entreprise du maçonnerie de Valenciennes. Mon objectif est de doubler mon chiffre d’affaires dans ce domaine des aménagements pour personnes âgées et handicapées.»

Un marché qui se développe. On le sait, les établissements recevant du public (commerces, administrations, hôtels-cafés-restaurants…) doivent réaliser des diagnostics, éventuellement faire des travaux, et, en tout cas, se mettre en conformité avec les réglementations sur l’accès des personnes à mobilité réduite (à l’échéance du 1er janvier 2015). A ce premier marché s’en ajoute un autre : celui que constitue le nombre croissant de personnes âgées accueillies dans leurs familles ou souhaitant rester chez elles le plus longtemps possible. Dans ces cas-là aussi, des aménagements, parfois lourds, sont nécessaires, mais il y a des aides : Agence nationale de l’habitat, caisses de retraite, crédits d’impôt, TVA réduite).