Au Château de la Motte Fénelon à Cambrai

Du «yoga du rire» pour les entreprises

Publié dans l'édition Nord N. 8600 par

La société cambrésienne accueille des séminaires et événements d’entreprises. Depuis deux ans, elle propose, dans ce cadre, des animations s’appuyant notamment sur le rire..

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

De gauche à droite : Marie-Anne Delevallée, directrice du Château de la Motte Fénelon, Laurence Verkinder, l’animatrice prestataire, et Marie Tors, responsable commerciale recrutée il y a environ deux ans.

 

Dans le monde de l’entreprise, le management est, on le sait, une affaire sérieuse. Les impératifs de productivité, d’efficacité, de résultats et toutes les pressions induites par l’économie de marché génèrent, on le sait aussi, du stress et des tensions parmi le personnel. Les responsables des ressources humaines sont donc à l’affût de techniques, d’ici ou d’ailleurs, individuelles et/ou collectives, de nature à résoudre leurs problèmes.

A Cambrai, le Château de la Motte Fénelon (société de 27 personnes) propose, parmi ses prestations destinées aux entreprises, une animation appelée «le yoga du rire». Marie-Anne Delevallée, la directrice, explique qu’elle a embauché Marie Tors, devenue responsable commerciale et de l’événementiel, afin de développer ces animations sur le thème du bien-être au travail.

 

Les ressources humaines sont visées. La directrice précise que des sociétés locales comme L’Oréal, mais pas seulement, ont déjà eu l’occasion de le découvrir. «En fait, on se rend compte, précise-t-elle, que de nombreux domaines sont intéressés par cette approche : grande distribution, vente à distance, télécommunications, agroalimentaire, industrie, cosmétique donc.» Ses interlocuteurs sont bien sûr des DRH ; les personnes visées, plutôt des cadres et des groupes en général homogènes (services, plates-formes téléphoniques…) où la hiérarchie est le plus souvent respectée. Les séances, d’une heure en général, peuvent concerner des groupes de 8 à… 500 personnes.

Si les séances de yoga du rire répondent à des demandes managériales, rien n’empêche les salariés et cadres concernés de reprendre ces techniques à leur compte pour se sentir bien dans leur vie de tous les jours, dans leur entreprise et ailleurs.

 

La relaxation à la base. L’animatrice, Laurence Verkinder, lilloise, sophrologue et professionnelle de la relaxation, à la bonne humeur communicative, explique que la technique trouve ses origines en Inde. «Les vertus du rire sont physiologiques, psychologiques et sociétales. Le rire facilite les relations en les rendant plus simples. Ici, comme on s’adresse à des entreprises, les séances n’ont pas de visées thérapeutiques mais cherchent à améliorer le relationnel en s’appuyant sur des techniques de relaxation, de détente, de jeu coopératif…  Mon approche passe d’abord par l’esprit, l’intellect, avant de passer très vite au langage corporel, voire animal.»

Dans un séminaire sérieux, ces séances s’apparentent sans doute au départ à une «récré», mais, à écouter Laurence Verkinder, elles ont pour effet de briser la glace, de faire tomber des peurs et d’instaurer une «parenthèse» inédite dans les relations habituelles entre collègues.