Marcq-en-Barœul

Intérieur&Canapé veut se développer en France

Publié dans l'édition Nord N. 8604 par

Sept ans après la création d’Intérieur&Canapé, Benoit Cousinne change de braquet et revoit toute sa stratégie de développement. Avec des ambitions nationales et l’abandon du multicanal.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Créé en 2006, par Benoit Cousinne, Intérieur & Canapé est devenu une référence du canapé sur mesure, le produit phare du magasin situé à Marcq-en-Barœul, mais aussi du site web dédié. Benoit Cousinne a fait du sur-mesure de qualité, son argument et sa force de vente, et l’a décliné aux autres produits déco comme les tables. «J’ai peu de fournisseurs, mais ils sont tous capables de faire du sur-mesure pour les canapés ou les tables, avec un cahier des charges strict sur la qualité des matériaux et du produit fini», insiste le dirigeant, lui-même ancien fabricant de canapé. Dans le magasin seulement, cette offre était accompagnée d’autres produits de déco comme les fauteuils, les tables, les luminaires, les tapis, les coussins.

La vente en magasin mieux que le web. Sept ans plus tard, Benoit Cousinne donne la priorité au magasin sur le site web. «Nous étions les seuls à vendre des canapés sur mesure sur le web en  2006. Entre-temps, les sites concurrents se sont multipliés. Depuis 2012, c’est la guerre des prix, quelle que soit la qualité. Les marges sont compliquées à réaliser», explique-t-il.

Les conséquences sont doubles : il arrête la vente par Internet pour transformer son site en vitrine, et agrandit le magasin marcquois. La récupération de bureaux adjacents lui permet de faire passer la surface de vente à 1 200 m2, avec la création d’une mezzanine de 300 m2 qui accueille une nouvelle offre produit : une tissuthèque et la découpe de tissus pour rideaux ou coussins fabriqués à la demande. L’agrandissement de la surface permet aussi d’augmenter l’offre produit en canapés, tables, accessoires textiles, tapis et luminaires, et de multiplier les ambiances de style surtout contemporain, sans verser dans le design pointu. Les services sont mieux mis en avant : le coaching déco aux particuliers mais aussi en B to B, et la livraison «Gants blancs» (par deux livreurs qui montent et installent les produits chez le client en France, en Belgique, au Luxembourg et en Suisse). «Il s’agit de services que nous ont demandés nos clients. Les ‘Gants blancs’ sont surtout utilisés pour les résidences secondaires», explique Benoit Cousinne. Dernier changement : les expositions d’art contemporain dans le magasin, transformé en galerie d’art tous les mois.

D.R.

Pour financer ces changements, Benoit Cousinne a augmenté son capital  de 26 600 euros (pour un total de 66 600 euros) en faisant rentrer deux nouveaux actionnaires, Eric Foussé et Grégory Sion, à hauteur de 20% chacun. «Leurs expériences professionnelles respectives va nous permettre de vérifier que ce nouveau modèle économique fonctionne en ouvrant de nouveaux magasins», explique le responsable. Il prévoit cinq magasins en France dans les cinq à six ans à venir, dont un deuxième très vite sur la métropole lilloise. Et pourquoi pas un réseau de franchise par la suite ? Le mobilier extérieur et la literie sont aussi des pistes de nouveaux produits.