Ce week-end et en mars-avril 2014, nouvel appel à la générosité

La Banque alimentaire du Nord mobilise pour les plus démunis

Publié dans l'édition Nord N. 8608 par

Parce que ses besoins sont de plus en plus importants, la Banque alimentaire du Nord mobilise ce week-end pour sa collecte annuelle qu’elle duplique grâce à des partenariats inter et intra-entreprises.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

D.R.

De gauche à droite, Sébastien Leclercq, Lynda Vandelanoitte, Alain Maytovic et Olivier Delannoy.

 

La Banque alimentaire du Nord que préside Alain Myatovic espère collecter davantage de denrées alimentaires ce week-end que les 564 tonnes de produits récoltés dans les quelque 500 grandes et moyennes surfaces implantées dans le département. Le produit de cette collecte représente l’équivalent de 1 128 000 repas distribués, soit 15% des 3 894 tonnes de nourriture distribuée et des 7 788 000 repas/colis remis, par l’intermédiaire de 160 associations, à 55 542 personnes bénéficiant chaque mois de cette aide alimentaire.

En présentant le 19 novembre la collecte 2013 qui a lieu ces vendredi, samedi et même dimanche matin, Alain Myatovic a rappelé l’importance des besoins, d’autant que le Programme européen d’aide aux plus démunis (PEAD), créé en 1987 à la demande de Jacques Delors et de Coluche en utilisant les stocks d’invendus issus de la Politique agricole commune (PAC) redistribués à des associations caritatives agréées, arrive à son terme. Son remplacement par un Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD) aura pour conséquence mathématique à l’horizon 2014/2015 une diminution des quantités à distribuer, «de l’ordre de 25 à 30%», du fait de pays et d’associations agréés plus importants. Et ce, malgré un montant global équivalent à hauteur de 3,5 Mds€ mais réparti non plus sur les seuls produits alimentaires, mais aussi sur le logement et l’aide vestimentaire.

Nouveaux engagements. On comprend d’autant mieux la satisfaction d’Alain Myatovic et de ses équipes de voir non seulement s’amplifier l’engagement des écoles (une cinquantaine) et des villes (une quarantaine, dont pour la première fois celle de Lille) dans ce processus de collecte, mais aussi de nouveaux engagements s’organiser. Et de citer par exemple celui de la Caisse d’épargne Nord de France qui a initié sa propre collecte intra-entreprises auprès de ses 2 200 collaborateurs, en sus d’un chèque de 30 000€ qui couvrira notamment les frais d’aménagement de l’antenne de Valenciennes.

Tout aussi emblématique est l’initiative, prise par la Fédération française du bâtiment Grand-Lille et le Rotary Club Lille Beffrois sur une idée des «Elles du bâtiment Grand-Lille» que préside Lynda Vandelanoitte, d’organiser en mars 2013 une première collecte interentreprises en s’appuyant sur les 800 adhérents de la FFB Grand-Lille. Fort de 4 tonnes collectées, Olivier Delannoy, président de la FFB Grand-Lille, et Sébastien Leclercq, président élu du club Lille Beffrois, ont décidé d’inscrire leur action dans la durée en mobilisant leurs ressources, notamment en communication, logistique et conditionnement. Ils donnent rendez-vous pour une deuxième opération qui aura lieu du 10 mars au 17 avril 2014.