Il étend géographiquement son activité «réseaux»

Ramery travaux publics reprend LCH Rosult

Publié dans l'édition Nord N. 8608 par

Les Canalisateurs du Hainaut, installés à Rosult (Nord), offrent au groupe Ramery de nouvelles opportunités dans le terrassement, l’assainissement et la fondation, ainsi que de nouveaux marchés régionaux dans le gaz, l’électricité, l’eau potable, les télécoms et le câble numérique.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Poursuivant sa longue tradition de reprise d’entreprises lui permettant d’acquérir de nouvelles compétences via des métiers qu’il ne maîtrisait pas encore, le groupe Ramery − cette fois il s’agit de Ramery TP dirigé par Mattieu Ramery − a racheté les parts du propriétaire de LCH à Rosult, Hervé Gars. L’activité eau, électricité, gaz, télécom, câble numérique, etc. s’en trouve renforcée déjà dans les chiffres : LCH signait en 2012 un CA de 14,3 M€ en ventes (106 salariés) qui viennent s’ajouter aux 16 de la filiale de la maison mère d’Erquinghem et à ses 94 collaborateurs, uniquement dans cette activité. Précisons que le CA global de Ramery TP en 2012 a été de 180 M€.

 

LCH, qui veut «canaliser les énergies» (sic), aide aussi Ramery TP à poursuivre sa conquête des marchés du Nord. La filiale était née en effet dans le Pas-de-Calais à Calonne-Ricouart, avec une forte activité et, très logiquement, elle se tourne maintenant aussi vers le département voisin. De même, son projet d’entreprise «Vision 15» s’en trouve consolidé puisque l’un des objectifs majeurs cités dans ce projet − la proximité au service des hommes et des entreprises − ne peut qu’en bénéficier. Au passage, Ramery TP pèse plus sur des marchés porteurs comme les réseaux, le génie civil et les grands projets d’infrastructure.

 

Les Canalisateurs du Hainaut avaient déménagé en 1996 de Saint-Amand-les-Eaux où ils étaient arrivés en 1986 depuis Lesquin (LSH), chez le tout proche voisin rosultois, à la recherche de place et de facilité de manœuvre pour les engins et camions puisque l’entrée 3 de l’A 23 n’est qu’à 400 m.

 Après avoir absorbé une société (la SBE), l’activité gazière initiale s’étendit à l’électricité étoffant ainsi les activités du Valenciennois au Douaisis, puis dès 1990 à la Métropole. En 1999, Hervé Gars succédait à Jean-Pierre Devlieghere à la tête de la société qui, un an avant, avait troqué son nom de Hainaut électricité pour les Canalisateurs du Hainaut, doublant son personnel à 80 personnes. La politique de M. Gars était alors de rester indépendant des grands groupes.

 

Au fil des marchés contenus dans  un croissant Nieppe-Maubeuge, de nouveaux clients arrivent : le SIDEN, France Télécom, Satelec, Forclum, Cegelec. Et la palette des interventions s’étoffe ainsi que la renommée. EDF GDF en fait son partenaire privilégié (jusqu’à 85% du CA en 2002), mais le lotissement qui fleurit partout devient aussi un objectif majeur pour LCH (CA de + 25% en 2004 qui sera ensuite de + 10% en moyenne avec chaque année + 5% de nouvelle clientèle). En deux ans, pour couvrir le maximum de marchés, Hervé Gars a investi plus de 1,3 M€ en nouveau matériel. Sa notoriété aura compté pour beaucoup dans le choix du groupe Ramery TP. 

 

 

D.R.

A Rosult, LCH est installé sur 3 000 m2 comprenant un très esthétique siège social.