Les Coulisses du bâtiment 2013

Visite du casino à Arras

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8605 par

En ouvrant des chantiers aux collégiens en 2002, les chefs d’entreprise du bâtiment du Nord-Pas-de-Calais avaient innové en créant les Coulisses du Bâtiment, manifestation organisée sur le principe des portes ouvertes. L’opération fut étendue nationalement en 2003. Une ouverture aux jeunes et au grand public. L’objectif  est d’ouvrir aux jeunes et au grand public des […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

En ouvrant des chantiers aux collégiens en 2002, les chefs d’entreprise du bâtiment du Nord-Pas-de-Calais avaient innové en créant les Coulisses du Bâtiment, manifestation organisée sur le principe des portes ouvertes. L’opération fut étendue nationalement en 2003.

Une ouverture aux jeunes et au grand public. L’objectif  est d’ouvrir aux jeunes et au grand public des chantiers et ateliers dans toute la France. Guidés par des chefs d’entreprise et des professionnels, les visiteurs plongent dans l’univers du bâtiment, habituellement fermé au public. Cette année, la Fédération française du bâtiment (FFB) Nord-Pas-de-Calais vient d’organiser sa 11e édition. En Artois, plus de 400 jeunes ont répondu présent le 10 octobre.  Ils ont pu faire une visite du chantier du casino d’Arras, orchestrée par les services de la FFB Artois et l’entreprise Artebat dont les dirigeants ont transmis un message formateur avec la passion de leur métier.

 

D.R.

A droite, Bernard Jovenet, dirigeant d’Artebat à Beaurains, et Patrick Veret, président de la FFB Artois, lors de la visite des travaux du casino d’Arras

La situation du bâtiment. Lors de la visite du chantier, Patrick Veret, président de la FFB Artois, a exprimé ses préoccupations sur le secteur. «Les coulisses du bâtiment s’inscrivent dans une année difficile pour le bâtiment. Même si les annonces récentes du gouvernement vont dans un sens souhaité par la FFB, les années de crise ont creusé un sillon dont les traces les plus visibles sont la concurrence déloyale avec des mains-d’œuvre à bas coût. L’impact de la crise sur les capacités d’accueil des jeunes apprentis dans nos entreprises est lui aussi important. Cependant, la Fédération continue de soutenir son partenariat tant avec le Conseil régional qu’avec l’Education nationale. C’est dans le cadre du contrat d’objectif sectoriel que des actions comme les Coulisses du bâtiment prennent une dimension supplémentaire en renforçant l’attractivité de nos métiers auprès de jeunes qui s’orienteront éventuellement vers le secteur. La formation des apprentis reste un enjeu majeur pour le développement de nos compétences et le renouvellement des équipes. Nous sommes en pleine mutation du secteur par la transition énergétique, Espérons que la charnière jeune/entreprise fonctionne à plein pour relever le défi de l’énergie tout au long du XXIe siècle.»