Exposition Mersman à Wimereux

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8625 par

 Véronique Meersseman, qui signe Mersman, vient d’exposer à Dig’Espace à Wimereux. L’artiste peintre a présenté au public une vingtaine de tableaux : natures mortes aux teintes pures, paysages marins aux couleurs de la région, couples en mouvement (tango, flamenco), motards dans les sables du Touquet à l’Enduropale, masques vénitiens, animaux sauvages, etc.   Un parcours atypique. Après […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Deux tableaux de couples exprimant avec beaucoup d’élégance un mouvement de danse.

 Véronique Meersseman, qui signe Mersman, vient d’exposer à Dig’Espace à Wimereux. L’artiste peintre a présenté au public une vingtaine de tableaux : natures mortes aux teintes pures, paysages marins aux couleurs de la région, couples en mouvement (tango, flamenco), motards dans les sables du Touquet à l’Enduropale, masques vénitiens, animaux sauvages, etc. 

 Un parcours atypique. Après des études de droit à l’université de Valenciennes, Véronique Meersseman a intégré en 1984 une grande banque qui l’a fait voyager en France à travers différentes mutations. En parallèle de son activité professionnelle, elle a repris le chemin de la faculté en 2007 pour y étudier l’histoire de l’art et obtenir une licence. Depuis longtemps, cette artiste peintre s’exprime à travers la peinture, d’abord comme un passe-temps, puis en tant qu’évasion pour traverser les épreuves de la vie, jusqu’à y puiser du plaisir pur, un moyen d’exister et de s’épanouir.

Depuis 2007, l’Hôtel Westminster lui a permis d’exposer à de nombreuses reprises au Touquet. Par ailleurs, elle a eu la possibilité de présenter ses toiles dans des agences bancaires de différentes régions ou lors d’expositions au gré de ses rencontres. Même si elle n’est pas montée sur le podium du Trophée Alain-Godon en 2009, participer fut également pour elle une belle aventure, un peu comme une sorte de récompense.