Cabinet d'avocats

Fidal fête ses 90 ans à Arras

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8623 par

Fidal Arras a organisé dernièrement une visite du musée des Beaux-Arts d’Arras, et plus spécialement de l’exposition consacrée aux tapisseries de l’artiste Michel Degand. Occasion de fêter en présence d’Hugues Dubois, directeur régional, les 90 ans de Fidal et le départ d’Arnaud Dumont, nommé à Amiens, et de faire connaissance avec le nouveau directeur du […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Marc-Emmanuel Wibaut, le nouveau directeur de Fidal Arras, a présenté toute son équipe.

Marc-Emmanuel Wibaut, le nouveau directeur de Fidal Arras, a présenté toute son équipe.

Fidal Arras a organisé dernièrement une visite du musée des Beaux-Arts d’Arras, et plus spécialement de l’exposition consacrée aux tapisseries de l’artiste Michel Degand. Occasion de fêter en présence d’Hugues Dubois, directeur régional, les 90 ans de Fidal et le départ d’Arnaud Dumont, nommé à Amiens, et de faire connaissance avec le nouveau directeur du bureau d’Arras, Marc-Emmanuel Wibaut.

 L’histoire des 90 ans de Fidal. Implanté dans l’Artois depuis 1950, Fidal vient de fêter ses 90 ans. Premier cabinet d’avocats en France avec un chiffre d’affaires de 360 M€ (1 400 avocats répartis dans 90 implantations), son histoire est «celle d’un cabinet d’avocats qui se caractérise avant tout comme un véritable partenaire des entreprises, qui les accompagne dans les succès comme dans les épreuves, sans faire de coups». L’esprit «avocat-conseil» au quotidien et sur le long terme fait partie de l’ADN de Fidal. Les 90 ans du cabinet sont l’occasion  «de développer des compétences et des outils pour continuer à répondre au mieux aux attentes des clients et de renforcer l’équipe du bureau d’Arras».

Lors de son intervention, Marc-Emmanuel Wibaut a synthétisé son action en trois directions pour lesquelles des actions concrètes sont mises en œuvre.

 Le bureau d’Arras sur plusieurs fronts. Les problématiques juridiques se démultiplient et se développent : économique, distribution, public, construction,  paie, etc. Fidal met en place des expertises régionales chargées d’assister techniquement les clients. Dans cette démarche, «les pôles de compétences développés sur le bureau d’Arras seront renforcés et rendus plus visibles». Le deuxième constat vise l’instabilité législative et jurisprudentielle, il faut donc informer sans pour autant noyer d’informations. Ainsi, à compter de janvier, les Matinales de Fidal vont mettre un focus sur un sujet d’actualité avec des actions concrètes à mener. Il s’agit d’un rendez-vous régulier (toutes les six semaines), le jeudi de 8h à 10h.

Le rendez-vous annuel pour la présentation de la loi de finances est bien connu des dirigeants. Il n’est plus suffisant pour faire face aux rythmes des changements de la fiscalité.

Aussi, à l’image de l’Actu sociale qui informe des modifications en matière de droit social, un nouveau rendez-vous trimestriel, le Club fiscalité, est mis en place sur Arras. Un point sera fait pendant une journée sur les évolutions de la législation et de la jurisprudence en matière fiscale.

Enfin, un dernier constat porte sur la nature des problématiques auxquels sont confrontées les entreprises sur les questions liées à la cession ou à la transmission. «Que cette cession se fasse à des tiers ou dans un cadre familial, de nombreuses questions se posent : la négociation des modalités de la cession, la fiscalité applicable, les revenus et la prévoyance une fois en retraite, l’accompagnement du nouveau dirigeant et l’organisation de la gouvernance de l’entreprise». L’Audit transmission acquisition est un nouvel outil spécifique développé en interne. Pour que cette mise en œuvre soit un succès, l’équipe de Fidal Arras vient d’être renforcée.