A Calais, une boutique surfe sur le retour au naturel

« Grand-mère m’a dit… » en route vers le succès

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8625 par

Muriel Tisseront est une Calaisienne qui réalise la synthèse entre des réminiscences de petite fille et les effets d’un licenciement économique. Cette alchimie donne « Grand-mère m’a dit… ». Rencontre.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Hervé Morcrette

Mme Muriel Tisseront au milieu de ses casiers et de ses bocaux.

Les produits naturels et les plantes aromatiques, Muriel Tisseront ne s’est pas contentée de tomber dedans en étant petite : elle a persisté durant de longues années et, dans la force de l’âge, s’y trouve encore avec délices. Résumons : elle a été très marquée par son aïeule qui lui expliquait les secrets des plantes et lui révélait leurs bienfaits. Une époque fabuleuse dont elle a gardé la nostalgie : « C’était une génération pour laquelle les plantes étaient le b-a-ba d’une bonne santé. Ils étaient les premiers innovateurs et on y revient. » Après un tel enthousiasme, on comprend mieux la raison sociale de la boutique… Mais ne brûlons pas les étapes : Mme Tisseront fut de longues années employée dans une pharmacie où produits issus de l’industrie chimique et herboristerie cohabitent. Cette longue expérience se termine par un licenciement économique.

 Un changement opportun de la législation. En dépit de ce vent contraire, Muriel Tisseront a de la chance. « Avant 2007, je n’aurais pas pu réaliser ce projet « , nous dit-elle en nous apportant les précisions nécessaires : le métier d’herboriste est en voie d’extinction, on ne délivre plus le diplôme. Mais, voici quelques années, « 148 plantes ont été libérées« . Entendez par là que ces plantes sont en vente libre, même si, à l’image de Mme Tisseront, vaut mieux s’adresser à des connaisseurs… Avant d’accrocher l’enseigne « Grand-mère m’a dit… » dans une rue passante de Calais-Nord qui prend naissance sur la place d’Armes, Muriel Tisseront a suivi le parcours classique du créateur : BGE, Initiative Calaisis et, originalité locale, SNCF développement.

 Des ateliers pour approfondir les connaissances. Loin des emballages formatés, Mme Tisseront propose ses produits naturels en vrac dans des casiers dont elle semble très fière. Plantes aromatiques, huiles essentielles et quelque soixante variétés de thé : il y en a pour tous les goûts. Avec l’aide de Sandrine Prévost, naturopathe, elle propose à la clientèle des ateliers consacré aux plantes afin de savoir quelles sont leur utilité, ce qu’il faut faire et ne pas faire avec elles. En ce début d’année, un atelier « Détox », afin de « nettoyer l’organisme après les fêtes« , a obtenu un franc succès. Succès qui confirme celui, global, de la boutique ouverte en mai et promise à un bel avenir.