Centre de formation aux produits de la mer et de la terre à Boulogne-sur-Mer

Le CFPMT obtient le label RSE de référence « LUCIE »

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8619 par

Organisme privé de formation professionnelle créé sur le port de Boulogne en 1968, le Centre de formation aux produits de la mer et de la terre Marcel Baey forme aux métiers de l’agroalimentaire, de la production à la valorisation culinaire. Sa politique qualité vient d’être labellisée par « LUCIE ».

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

«LUCIE» est le label de référence en matière de responsabilité sociale et environnementale, aligné sur la norme internationale ISO 26000. Si cette dernière n’est pas certifiable, elle a donné naissance à des labels nationaux attribués à des entreprises engagées dans une démarche structurante d’amélioration continue en RSE, et notamment dans sept directions : la protection du consommateur, l’environnement, la bonne pratique des affaires, les relations et les conditions de travail, les droits de l’homme, la contribution au développement local, et la gouvernance de l’organisation.

A l’issue d’un audit mené en 2013 par le cabinet Vigeo enterprise, le CFPMT, que préside l’ancien mareyeur écoreur Jean-Pierre Pollet, est devenu le premier centre de formation agroalimentaire en France à obtenir ce label. «Même si nous affichions déjà des valeurs, nous souhaitions donner davantage de sens à notre activité, explique le directeur Vincent Coatanéa, et privilégier l’homme et son environnement.» Concrètement, une charte éthique est signée par le Centre et l’entreprise qui engage un apprenti. Elle veille au respect des règles édictées par le droit du travail et fixe des engagements réciproques. Ainsi, détaille le directeur, «si l’apprenti doit être présenté comme un véritable acteur de l’entreprise et non comme un exécutant, et si le dirigeant s’engage à faciliter son intégration, l’équipe pédagogique du Centre veille en permanence au bien-être psychique de l’apprenti et prend soin d’alerter l’autre partie en cas de problème.»

D.R.

De gauche à droite, le préfet du Pas-de-Calais ,Denis Robin, les ministres Frédéric Cuvillier et Thierry Repentin, et le directeur du CFPMT, Vincent Coatanéa.

Un rayonnement plus que national. Parallèlement, le CFPMT a reçu la visite du ministre des Affaires européennes Thierry Repentin, invité à Boulogne par son collègue chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche Frédéric Cuvillier. Dispensant plus de 70 000 heures de formation par an à quelque 1 000 stagiaires, le Centre travaille au service de 150 entreprises partenaires : les enseignes de la grande distribution, des industriels de la filière des produits de la mer, des groupes de la restauration hors foyer et des entreprises de travail temporaire. Partout en France, jusqu’en Polynésie, Saint-Pierre-et-Miquelon ou dans les Terres australes et antarctiques françaises, mais aussi, désormais, de plus en plus en Europe (Belgique et Luxembourg).