Son secrétaire, Hubert Chèvre, vient d'être distingué

Le CODEFI, outil efficace d’aide aux entreprises

Publié dans l'édition Nord N. 8624 par

Voici 35 ans que les CODEFI, guichets d’accueil pour les chefs d’entreprise en difficulté, ont été créés. Celui du Nord a reçu plus de 90 chefs d’entreprise en 2013. Rencontre avec Hubert Chèvre, son secrétaire permanent, qui vient d’être distingué par l’ordre national du Mérite.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Hervé Morcrette

Hubert Chèvre.

Pour présenter les Comités départementaux d’examen des problèmes de financement des entreprises (CODEFI), le secrétaire permanent de celui du Nord, Hubert Chèvre, file volontiers la métaphore médicale : il faut commencer par analyser les symptômes et ensuite délivrer l’ordonnance qui contiendra les remèdes adaptés au mal.

Les symptômes peuvent être variés mais c’est souvent l’impasse de trésorerie qui joue le rôle de la fièvre chez le malade et déclenche l’alerte ! Si la prise de conscience et la volonté de s’ouvrir à d’autres de ses difficultés sont souvent tardives, le chef d’entreprise trouvera souvent sur sa route un expert-comptable, un banquier ou un agent des finances publiques pour lui indiquer l’existence et le rôle du CODEFI. Celui-ci est placé sous la double présidence du préfet et du directeur départemental ou régional des finances publiques et le secrétariat permanent en est son instance opérationnelle.  

 Remèdes conjoncturels et structurels.  Au-delà d’un accueil bienveillant et de conseils adéquats, le secrétaire du CODEFI pourra,  pour avoir le temps de prendre les mesures salvatrices, proposer au dirigeant d’agir sur ses dettes fiscales et sociales. Cela passe par le CCSF, une instance de concertation entre les chefs des services financiers, de sécurité sociale et d’assurance chômage. Elle examine les difficultés de l’entreprise, prend connaissance de l’analyse économique et financière ainsi que du plan présenté. Elle arrête collégialement un plan de règlement échelonné de ses dettes fiscales et sociales. Une procédure qui a ses exigences : pour les dettes URSSAF, par exemple, si la part salariale n’a pas été au préalable réglée, point de salut… Quant  aux remèdes structurels, l’Etat peut exceptionnellement financer un audit, voire accorder un prêt de restructuration, mais toujours en accompagnement d’apports des actionnaires et de concours bancaires à moyen terme.

 Confidentialité. La création du ministère d’Arnaud Montebourg a été suivie de la nomination de commissaires au redressement productif dans chaque région. Hubert Chèvre apporte toute sa collaboration à Samia Buisine, nommée à ce poste à Lille. «Nous travaillons en bonne intelligence, mais sa tâche est peut-être encore plus compliquée», souligne-t-il. Elle traite en effet le plus souvent des dossiers difficiles, mis sur la place publique par l’annonce de la fermeture d’un site ou une procédure judiciaire. M. Chèvre ajoute aussitôt : «Très souvent, des difficultés notoires sont plus difficiles à régler. Le CODEFI est un outil discret et soumis aux règles de confidentialité absolue. Il s’agit là d’une obligation morale à laquelle je suis profondément attaché.»

 Hubert Chèvre, chevalier dans l’ordre national du Mérite

Epousant tout juste la soixantaine, Hubert Chèvre est titulaire d’une maîtrise de sciences économiques et diplômé de l’Ecole nationale du Trésor. Inspecteur divisionnaire hors classe au sein du pôle entreprises de la DRFIP, il a fait presque toute sa carrière à la Trésorerie générale (devenue DRFIP en 2008) dans le domaine des aides publiques aux entreprises. Mais le «fil rouge» de sa carrière est incontestablement ce secrétariat permanent du CODEFI du Nord qu’il assume depuis plus de 30 ans. «Je puis agir en réseau d’autant plus facilement que je suis là depuis 1982», souligne-t-il. L’histoire ne dit pas s’il lui arrive de penser à ses « patients » le long des parcours de golf qu’il arpente inlassablement durant ses temps de loisirs. Au soir d’une brillante carrière, Hubert Chèvre vient d’être nommé chevalier dans l’ordre national du Mérite.