500 000 visiteurs

Le marché de Noël à Arras a fermé ses portes

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8621 par

Le village de Noël d’Arras a ouvert ses portes du 29 novembre au 29 décembre au soir, soit un mois, sur la Grand-Place d’Arras. Cette 25e édition comprenait 100 chalets et espaces commerçants (83 en 2012), ce qui fait de ce marché de Noël le plus important en nombre de chalets et en surface couverte […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Le village de Noël d’Arras a ouvert ses portes du 29 novembre au 29 décembre au soir, soit un mois, sur la Grand-Place d’Arras. Cette 25e édition comprenait 100 chalets et espaces commerçants (83 en 2012), ce qui fait de ce marché de Noël le plus important en nombre de chalets et en surface couverte au nord de Paris, devant Lille ou Amiens.

 Des chiffres éloquents. Les premiers chiffres de fréquentation sont tombés. A partir des comptages effectués, Christophe Serieys, directeur de l’office de tourisme d’Arras, a annoncé «une fréquentation de l’ordre de 500 000 visiteurs». Le meilleur chiffre des années précédentes était de l’ordre de 300 000. Ainsi, sur le week-end des 14 et 15 décembre, 100 000 visiteurs ont été comptés. Le fonctionnement dans la semaine également  été soutenu : «Un mercredi a vu 15 000 visiteurs !»

 De nombreuses explications. Pour Christophe Serieys ainsi que pour les exposants, visiteurs et commerçants, les explications sont multiples. Avec une météo plutôt clémente, le marché de Noël a été l’attraction avec son ambiance de fête et ses nombreux chalets (17 nouveaux) dévolus à la gastronomie, la décoration de Noël, l’artisanat, les bijoux et accessoires, et les idées cadeaux. Puis plein de plus : une communication réussie, un parking souterrain rénové et sécurisant, un effet boule de neige d’année en année grâce au bouche à oreille , un large choix de produits et cadeaux, une patinoire de 600 m2 de glace naturelle prise d’assaut, une roue de 25 m de haut, un manège pour les très jeunes, etc. La déambulation avec un tapis rouge sur les pavés et l’élargissement des allées a permis d’améliorer la fluidité au sein du village avec, au-delà de l’entrée principale, de nombreuses entrées et sorties vers les commerces du centre-ville. Pour compléter, toute une série d’animations artistiques, musicales et ateliers a donné de la vie au marché.