A Lens

Le Pôle numérique culturel attend les projets

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8623 par

L’appel à projets national officialise le lancement du Pôle numérique culturel de Lens. Objectif : détecter et aider des projets d’envergure à se développer et créer de nouveaux usages numériques. Rencontre avec Bruno Cavaco, président du PNC.

ACT'Presse

Bruno Cavaco, président du Pôle numérique culturel, sait que les potentiels de développement sont importants. Il vient d'officialiser le lancement de l'appel à projets.

Nous l’évoquions il y a quelques mois dans nos colonnes, le Pôle numérique culturel (PNC) a été créé à Lens, juste à côté du musée du Louvre, en lieu et place de l’ancienne école Paul-Bert. Porté par la Communaupole de Lens-Liévin et labellisé Euralens, ce pôle vise à accompagner des projets innovants dans le domaine du numérique, et plus particulièrement dans celui de la médiation culturelle.
«Nous considérons que l’industrie de la connaissance peut être génératrice de nombreux emplois et d’une nouvelle forme d’économie», présente Bruno Cavaco, président du PNC. Avec 70 millions de foyers connectés à Internet, 6 millions de tablettes et plus de 25 millions de Français possédant un smartphone, il y a en effet un potentiel important à explorer.
Objectif clairement affiché : créer 1 500 emplois sur notre territoire dans les cinq prochaines années, tout en regroupant des entreprises de renommée nationale et internationale. Ce pôle numérique devrait également permettre la numérisation et la mise en réseau des œuvres des musées du monde entier, de mutualiser les savoir-faire et de créer de nouvelles compétences autour du Louvre-Lens (visite numérique, mise en situation virtuelle d’une œuvre d’art dans son contexte originel).  
«Créé en juin 2013 sous la forme d’une association, notre Pôle numérique culturel a comme plus gros atout d’être rattaché à un musée de renommée internationale», poursuit-il. Ainsi, dans le cadre du développement d’idées, le PNC aura la capacité de tester les outils développés en situation réelle dans le musée lensois. Bien au-delà, on peut imaginer d’autres applications dans le domaine du e-tourisme, celui du tourisme de mémoire ou encore de l’association Mineurs du monde.  
En outre, le Pôle numérique culturel se veut être un petit Euratechnologies, un incubateur d’entreprises en lien direct avec l’université d’Artois, des laboratoires… «Nous avons aussi un projet de fablab de manière à rendre l’innovation plus concrète et accessible.»

 Appel à projets. En attendant l’inauguration officielle des locaux en septembre prochain, le PNC a lancé le 8 janvier un appel à projets. Il vise à attirer des porteurs de projet, des entreprises en développement ou en phase de lancement afin de détecter des projets innovants. «Nous voulons également faire émerger des solutions nouvelles se rapportant à la médiation culturelle, à l’archivage, à la numérisation ou encore à la sécurité des œuvres d’art», développe le président. et de poursuivre : «Nous souhaitons sélectionner une dizaine de projets, les accompagner, les financer et les héberger pendant un an.» Une enveloppe pouvant aller jusqu’à 50 000 euros sera attribuée à chaque projet retenu. Cerise sur le gâteau, les initiateurs de ces projets auront également accès à un accompagnement dans leurs démarches administratives et financières. Les dossiers peuvent être déposés jusqu’au 17 avril minuit. 

Pour obtenir les dossiers de candidature : contact@startup-nc.com