L’ISTC en «croissance soutenue et harmonieuse»

Publié dans l'édition Nord N. 8622 par

C’est Philippe Lamblin, son parrain, qui a remis à la 20e promotion de l’ISTC ses diplômes. L’occasion de quelques conseils et d’un zoom sur l’actualité de l’établissement.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Les diplômés de la 20e promotion avec au centre de la photo Bertrand Verspieren, Anne-France Malvache et Philippe Lamblin.

 «L’école qui a l’âge de ses étudiants, 23 ans, a su trouver sa place dans le monde de la communication et est reconnue aujourd’hui comme une référence par les recruteurs», s’est félicitée Anne-France Malvache, directrice de l’Institut des stratégies et techniques de communication (ISTC) installée boulevard Vauban à Lille, lors de la remise de diplômes aux 47 membres de la 20e promotion, le 13 décembre 2013.

Cette remise de diplômes aura été pour Bertrand Verspieren, président du conseil d’administration de l’ISTC, l’opportunité de revenir sur les cinq dernières années de «croissance soutenue et harmonieuse» de l’école : effectifs passés de 264 en 2009 à 437 aujourd’hui, renouvellement de son accréditation ISO 9001, extension des locaux de 300 m2, plus de 40 conventions signées à l’international cette année, recrutement d’un responsable « entreprises » et de chercheurs, deuxième position du classement SMBG 2012-2013 et 2013-2014 des meilleures formations post-bac & post-prépa (licences, bachelors, grandes écoles) pour la spécialité communication et médias et à la première comme établissement post-bac délivrant un diplôme d’Etat… «L’ISTC se donne progressivement les moyens de l’excellence», a constaté son président qui a annoncé le lancement d’une filière en alternance en septembre 2014.

Aux 47 nouveaux diplômés de l’ISTC («S comme stratégie pour donner du Sens et C pour donner du Cœur»), le parrain de la promotion, Philippe Lamblin, président du Conseil d’orientation et de surveillance de la Caisse d’épargne Nord France Europe, directeur des ressources humaines « groupe » et de la communication interne du groupe Sofiprotéol, et vice-président national de l’association Unis Cité, a adressé quelques conseils empreints de modestie et de sagesse. Les invitant à outrepasser la communication comme technique qui évolue à toute vitesse, il les a incités à inscrire leur avenir dans le chemin des valeurs de «l’institut atypique» qui a contribué à les construire : «N’acceptez pas de prendre des responsabilités qui n’ont pas de sens : un projet professionnel, c’est un projet de vie. Donnez du sens à votre action comme cet institut a donné du sens à vos études. Privilégiez les hommes et les femmes, les marques plutôt que les produits. Si votre boîte a un air qui ne vous va pas bien, si le produit ne vous paraît pas éthique, si le chef d’entreprise est prêt à tous les compromis, ne restez pas… La stratégie de l’entreprise va nécessiter que votre communication soit une communication performante. Performance économique et performance des hommes ne sont pas antinomiques, elles vont dans le même sens. Le triptyque fondamental, c’est l’engagement professionnel, c’est l’engagement personnel et c’est l’engagement associatif. Donnez du talent, du temps. Soyez solidaires, engagez-vous !»

Anne-Françoise Malvache a, quant à elle, cité René Char : «Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront.» Une citation qui, a-t-elle assuré, va bien à cette 20e promo qui a culminé à 13,46 de moyenne générale. Un bon cru !