Des perspectives d’avenir pour l’APAF

«Renforcer le travailler-ensemble»

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8625 par

Action plasturgie Artois Flandres (APAF) a réuni ses membres au lycée professionnel Degrugullier à l’occasion de la nouvelle année. Les objectifs pour 2014 ont été présentés.

D.R.

Richard Wojcieszak estime que les transports, les emballages agroalimentaires et le secteur de la construction offrent des perspectives de développement aux professionnels de la plasturgie.

Au cours de l’année écoulée, le Nord-Pas-de-Calais a conforté sa 3e place des régions de plasturgie. Avec 300 entreprises pour 13 000 emplois, ce secteur d’activité pèse un poids conséquent et l’APAF en est une cheville ouvrière. Ce portail dédié à la plasturgie fédère pas moins de 60 industriels répartis dans le Nord et le Pas-de-Calais et organisait, le 16 janvier dernier, sa traditionnelle cérémonie de début d’année au lycée Degrugillier, qui forme entre autres aux métiers de la plasturgie. Parmi les invités, les membres mais également les acteurs institutionnels, tels qu’Artois comm., le Conseil régional et le Conseil général. «Nous animons ce réseau professionnel, constitué essentiellement de PMI, avec le fort soutien d’Artois comm. Nous illustrons le bon fonctionnement des partenariats publics/privés qui renforcent la compétitivité des entreprises. On peut saluer l’investissement des industriels dans les travaux de notre association», a souligné Richard Wojcieszak, président de l’APAF.

Ce dernier au cours de son propos a évoqué le bilan de l’année 2013 qui fut riche en événements. Ainsi, l’APAF était présente sur des salons majeurs tels que MIDEST (Paris) afin de présenter les savoir-faire des professionnels qu’elle regroupe. Car l’ensemble des techniques que propose cette filière, du thermoformage à l’injection, sont représentées sur notre région.

 A l’écoute des industriels. L’APAF a aussi poursuivi ses travaux collectifs déclinés sur des ateliers à thème, consacrés à des sujets comme les enjeux environnementaux, les matières plastique biosourcées… «Nous nous adaptons aux attentes de nos adhérents. Ainsi, nous tentons d’apporter du conseil pour la gestion au quotidien. En parallèle, nous cherchons des pistes de diversification pour que nos entreprises évoluent et puissent briguer de nouveaux marchés. Nous effectuons une veille technologique allant dans ce sens», explique Richard Wojcieszak. Dans le but de répondre aux besoins en matière de main-d’œuvre, une collaboration étroite a été mise en place avec des organismes comme la Mission locale, le PLIE, Pôle emploi…

Enfin, 2013 aura été marquée par l’élargissement du conseil d’administration, qui est passé de 7 à 11 membres, et par la volonté de plancher avec plus d’acuité sur les questions relatives à la recherche et à l’innovation, l’essor à l’international, la performance industrielle mais aussi sur les ressources humaines, la formation et la communication.

Pour 2014, l’APAF projette d’accroître son assistance à destination des entreprises, notamment au travers ses missions de conseiller technologique.

La présence sur les salons sera reconduite. Richard Wojcieszak et son équipe veulent intensifier les échanges collaboratifs et encourager les industriels du domaine à travailler ensemble. Une étude sur les enjeux de la filière sera menée et trois grosses thématiques, offrant des perspectives de développement, émergent déjà. Il s’agit des transports, des emballages agroalimentaires et de la construction.