Au salon Gassmeid, de l’énergie décentralisée

Publié dans l'édition Nord N. 8638 par

 C’est un salon B to B pointu. A la Villa Blanche de Coudekerque-Village, une trentaine d’entreprises du réseau Gassmeid ont affiché leurs savoir-faire et leur confiance en cette année 2014. Maintenance et projets industriels étaient présents à chaque coin de stand. Chez Aria service, on travaille en partenariat avec Marc Vanbaelinghen, ex-cadre EDF/GDF, installé depuis […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

CAPresse 2014

Marc Vanbaelinghen, inventeur de nouveaux réseaux de production énergétique.

 C’est un salon B to B pointu. A la Villa Blanche de Coudekerque-Village, une trentaine d’entreprises du réseau Gassmeid ont affiché leurs savoir-faire et leur confiance en cette année 2014. Maintenance et projets industriels étaient présents à chaque coin de stand. Chez Aria service, on travaille en partenariat avec Marc Vanbaelinghen, ex-cadre EDF/GDF, installé depuis trois ans et concepteur d’un nouveau type de groupe électrogène. «Quand les intempéries frappent les territoires et que les énergéticiens et les réseaux envoient des groupes électrogènes, les difficultés sont énormes : accès, poids des roues (entre 5 et 10 tonnes avec le carburant). On empile les difficultés. Avec notre invention, on s’adapte et on produit de l’énergie sur place», explique-t-il. Son invention réside dans des petits modules qui font office d’alternateurs. Reliés à une armoire de couplage, ils n’attendent plus qu’un moteur pour tourner : «Les tracteurs jouent les moteurs qu’on relie à un ou plusieurs modules. Une architecture réseau d’énergie est mise en place et alimente au besoin les habitations.» Dans un groupe électrogène, le moteur représente 80% du coût, «alors qu’il y a tellement de moteurs dans nos environnement», ajoute-t-il.