Bergues toilette ses sentiers

Publié dans l'édition Nord N. 8638 par

 Autour des remparts plusieurs fois centenaires de la citadelle de Bergues, les chemins de la couronne Saint-Winoc s’ouvrent sur des bois plus ou moins clairsemés. Le gravier est encore frais et les dernières pluies ont contribué à le tasser. Patrick Kanner, président du Conseil général, est venu constater la fin des travaux et inaugurer ces […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

CAPresse 2014

Au centre, Patrick Kanner, président du conseil général du Nord, lors de l'ouverture des sentiers de la citadelle de Bergues, le 1er mars.

 Autour des remparts plusieurs fois centenaires de la citadelle de Bergues, les chemins de la couronne Saint-Winoc s’ouvrent sur des bois plus ou moins clairsemés. Le gravier est encore frais et les dernières pluies ont contribué à le tasser. Patrick Kanner, président du Conseil général, est venu constater la fin des travaux et inaugurer ces chemins. «Cet aménagement fait écho à d’autres réalisations en France (Cassel, Gravelines, Watten, Saint-Omer), en Belgique (Ypres, Furnes, Anvers), en Grande-Bretagne (Medway) et aux Pays-Bas (Vlissingen)», énumère le président du Département, chef de file du programme européen Interreg IV A des Deux Mers «Murailles et jardins». Cette démarche amène les divers partenaires transfrontaliers à investir plus de 11 millions d’euros dont 4 pris en charge par l’Europe. A Bergues, le Feder paie la moitié et la Ville de Bergues 20%. La mise en valeur du patrimoine architectural passe aussi par son «désenclavement de la zone naturelle à intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF)», indique la Ville. Il faudra poursuivre la dévégétalisation sélective des murailles dont certains pans ne tiennent plus que grâce aux racines…