L' Horizon accostera onze fois cet été

Calais redevient une ville de croisière

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8641 par

Durant l’été 2014, Calais va renouer avec son passé de point de départ des croisières. Et ce ne sera pas un feu de paille : le programme 2015 est déjà tracé.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

L'Horizon pour des croisières au départ de Calais.

Calais a connu de belles heures en qualité de ville-départ de croisières : le Mermoz accostait au quai Paul-Devot, attirant les badauds. Une tradition interrompue voici quelques années et qui, en dépit d’essais sporadiques, n’avait pu être sérieusement relancée. Or, la compagnie Croisières de France relève le défi, avec quelques chances de succès.

 Un navire de 1 800 passagers. Croisières de France affrète en effet un navire, l’Horizon, long de 210 mètres, pouvant recevoir jusqu’à 1 800 passagers. Celui-ci accostera à onze reprises dans le port de Calais à partir du 8 juin, systématiquement un dimanche. Destination les fjords norvégiens pour dix de ces voyages et une tournée des capitales nordiques, dont la plus éloignée sera Saint-Pétersbourg, pour le onzième.

 Tous unis autour du dossier. Chaque dimanche, jusqu’au 24 août, 3 600 personnes se croiseront à Calais. Petit bémol par rapport à la grande époque : les dimensions du navire lui interdisent le quai Paul-Devot et l’ouverture qu’il offre sur la ville. L’Horizon accostera donc au bassin Henri-Ravisse. Là se situe un challenge qui consiste à amener les croisiéristes en ville et les inciter à y revenir. Un vaste chapiteau sera dressé à quai qui comprendra, outre les douanes, une antenne de l’office de tourisme. Sa présence est le témoin de l’implication de la Ville et de la Communauté d’agglomération. La Région et la CCI, quant à elles, ne sont pas en reste : elles ont pris en charge les aménagements nécessaires pour accueillir un tel navire. Les avis sont unanimes : toutes les forces vives et institutionnelles se sont unies autour du dossier.

 Les commerçants impliqués. L’agence maritime ASA, dirigée par Antoine Ravisse et Jean-Louis Foissey, assurera l’interface entre la compagnie et les fournisseurs locaux, tandis que l’entreprise M & L prendra en charge la manutention. « Il faut se tenir prêts » : Antoine Ravisse résume ainsi l’état d’esprit qui préside à ce retour des croisières à Calais. Les hôteliers (car nombreux seront les passagers qui arriveront la veille), les restaurateurs, les taxis, etc. seront sur le pied de guerre. Les commerçants aussi : si Croisières de France a ses fournisseurs attitrés, un départ pour ce genre de voyage est toujours précédé de mille achats de dernière minute : un chiffre d’affaires en perspective.

 Rendez-vous en 2015. Croisières de France n’a pas l’intention de jouer les étoiles filantes dans le port de Calais. La saison 2015 est d’ores et déjà en préparation. Douze escales sont prévues. Les fjords seront toujours au programme mais il est aussi question de l’Irlande, de l’Islande et des îles Féroé.