Les CCI organisent une semaine spéciale pour les entreprises

«Chacun peut s’approprier la troisième révolution industrielle»

Publié dans l'édition Nord N. 8638 par

Après la théorie, place à la pratique. La CCI de région organise, dans ses quatre territoires, une centaine de manifestations pour présenter aux entreprises la troisième révolution industrielle (TRI). Cette semaine «Coup de projecteur» se déroule du 17 au 21 mars prochain. Zoom sur quelques-unes de ces initiatives.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Certaines entreprises de la région se sont déjà approprié la TRI : Roquette, Alcaltel, Copalis… Mais pour beaucoup d’autres, cette appellation ne semble pas proche de leur quotidien. Et pourtant, nul besoin d’être un grand groupe pour s’inscrire dans la démarche. «Chacun peut s’approprier la TRI», rappelle Philippe Hourdain, président de la CCI Grand-Lille, rejoint par Philippe Vasseur : «Ce n’est pas le plan Rifkin ou celui de la transition énergétique. C’est une démarche fédérative qui doit rassembler un maximum d’entreprises. C’est un plan Nord-Pas-de-Calais.» Simplifier l’efficacité de ses déplacements, réduire ses déchets, favoriser les circuits courts sont autant de domaines exploitables pour les PME, les commerçants ou les industriels. La vision du master plan de Jeremy Rifkin (présentée le 25 octobre 2013 lors du World Forum) doit désormais se traduire par des actions concrètes. La première ? La création d’un club d’entrepreneurs «troisième révolution industrielle» : réuni le mois dernier, il a rassemblé 200 dirigeants venus exposer leurs projets. La seconde sera lancée le 17 mars prochain avec la semaine «Coup de projecteur», avec 100 manifestations réparties sur les quatre territoires : Grand-Lille, Côte d’Opale, Artois et Grand-Hainaut.

D.R.

Jean-Marie Gros, vice-président Industrie, CCI Grand Hainaut, Philippe Hourdain, président CCI Grand Lille, Jean-Marc Puissesseau, président CCI Côte d’Opale, Philippe Vasseur, président CCI de Région et Edouard Magnaval, président CCI Artois.

 Evénements phares. Visites d’entreprises, interventions dans les unions commerciales, conférences, animations… Difficile de citer l’ensemble du programme1 mais quelques initiatives sont à souligner : la CCI Artois misera sur le transport et la logistique, deux de ses secteurs clés. Rendez-vous donc mercredi 19 mars à Dourges pour une présentation des plates-formes de mutualisation Cinatis et Tri-Visor, deux solutions inédites de covoiturage appliquées aux marchandises (10h). Toujours à Dourges mais l’après-midi cette fois-ci (14h-17h), place à un séminaire de recherche sur l’Internet des marchandises. Comment combiner dans le futur les transports pour limiter les flux en créant des hubs mutualisés de concentration de marchandises ? Le lendemain, à 17h, conférence au CRT de Lesquin sur la réduction de la facture énergétique dans les entrepôts. Quoi de plus parlant qu’une visite de terrain ? C’est le pari que s’est lancé la CCI Grand-Hainaut avec les visites de MCA, Toyota, Recylex, la centrale de Bouchain et le port de Saint-Saulve. Forte de ses nombreux commerçants, la Chambre a aussi imaginé une application smartphone − «Like your shop» − développée par les entreprises de création numérique du Grand-Hainaut et à destination des commerçants. Elle permettra aux clients de bénéficier de bons plans tout au long de cette semaine spéciale : promotions sur des produits du terroir, à courte date limite de consommation ou sur des déplacements doux. A Lille, cap sur la mobilité des personnes et des marchandises, sujet d’actualité avec l’engorgement de la Métropole… Lundi 17 à 17h (port de Lille), c’est le Centre multimodal de distribution urbaine (CMDU) qui sera présenté. Favoriser la voie fluviale, participer au développement des filières locales de recyclage et de valorisation, puiser dans l’eau de la Deûle l’énergie nécessaire aux infrastructures portuaires… Après une phase de tests concluante, un premier CMDU a vu le jour et accueille depuis un an des expérimentations : «des chaînes de magasins et des unions commerciales sont déjà livrées par voie fluviale», commente Philippe Hourdain. Mardi 18 à 9h30, sur le parc d’activité de Roubaix-Est, les élus présenteront la démarche Mobiparcs, initiée il y a un an. Il s’agit d’améliorer l’offre de transports en commun et de favoriser l’émergence de nouveaux modes de déplacements pour les salariés des zones d’activité mais aussi, pour les marchandises.

 Et les jeunes dans tout ça ? Parce qu’ils pourront prendre le relais de cette TRI, les jeunes doivent la connaître et se l’approprier. C’est la CCI Côte d’Opale qui en a pris l’initiative via les Camps de l’innovation. Imaginés pour laisser libre court à l’imagination créatrice des  lycéens, ils permettent de découvrir, au travers d’un challenge, les étapes de la création d’une entreprise. A travers un «Camp de l’innovation développement durable» à l’agence de Calais, le 18 mars de 9h à 17h, plus de 120 lycéens pourront s’essayer à l’entrepreneuriat sous l’angle de la TRI. «Si on est pessimistes, on touche 5 000 entreprises. Si on est optimistes, on en touche 10 000», complète Philippe Vasseur. Et comme l’optimisme, c’est un peu la marque de fabrique de la CCI de région…

 Programme complet sur www.latroisiemerevolutionindustrielleennordpasdecalais.fr