De l’autre côté de la frontière

Publié dans l'édition Nord N. 8640 par

La Belgique et l’emploi subventionné 20% en à peine cinq ans, c’est le pourcentage du nombre d’emplois subventionnés en Belgique. Le ministère de l’Emploi a publié ce chiffre, marque de l’intervention de l’Etat belge dans l’économie. En tout, 1,23 million de personnes sont soutenues dans l’emploi marchand et non marchand. En 2013, 32,3% des emplois […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

  • La Belgique et l’emploi subventionné

20% en à peine cinq ans, c’est le pourcentage du nombre d’emplois subventionnés en Belgique. Le ministère de l’Emploi a publié ce chiffre, marque de l’intervention de l’Etat belge dans l’économie. En tout, 1,23 million de personnes sont soutenues dans l’emploi marchand et non marchand. En 2013, 32,3% des emplois en Belgique étaient subventionnés : publics ciblés (jeunes, demandeurs d’emploi de longue durée), dispositifs spécifiques comme les crédits-temps et la prise en charge des récupérations de carrière via des formations… A noter que le secteur privé se voit octroyer une réduction de cotisations pour un demi-million de salariés.

  • Bataille de chiffres au Parlement

La Wallonie débat sur ses chiffres. La croissance wallonne a été plus soutenue (+ 0,6% contre 0,5%). Le taux d’emploi de la province francophone est le plus élevé depuis une décennie (57,3% en 2012). Et même le taux des créations d’entreprise voisine désormais avec celui des voisins flamands… En cette fin de législature, des voix se lèvent pour dénoncer le nombre d’emplois inoccupés (260 000), le taux de pauvreté ou le nombre de personnes qui risquent d’y tomber (19,2%).

  • Des suppressions d’emplois chez Sony

Le plan mondial de suppressions de poste chez le géant de l’électronique concerne 5 000 personnes (dont 1 500 au Japon) depuis son annonce début février. Le groupe japonais projette de supprimer 101 postes sur son site de Zaventem au sein de son département informatique qui emploie aujourd’hui 350 personnes.

  • La politique et les femmes

Un tiers. C’est la proportion de femmes qui siègent au sein des exécutifs belges en 2013. Dans son rapport “Femmes au sommet”, l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes a scruté les six gouvernements du Royaume. Résultat : un politique sur trois est une femme. En Wallonie, une seule femme est ministre tandis qu’en Flandres elles sont quatre sur neuf. Au niveau fédéral, six femmes pèsent un tiers des voix, dont deux sont vice-Premier ministre. La première femme à avoir siégé dans un gouvernement belge était Marguerite De Riemaecker- Legot, en 1965.

  • La Belgique objet d’un rapport du FMI

Après la France sous surveillance de la Commission européenne, la Belgique est interpellée par le Fonds monétaire international (FMI) : le pays doit faire de nouveaux efforts budgétaires (estimés à 13 milliards d’euros) pour assainir ses comptes. Le FMI prône une réduction des déficits au rythme de 0,75% par an, pour une remise à niveau en 2019.

  • Les porcs belges pénalisés par la Russie

C’est le constat que font les professionnels du secteur avec l’instauration d’un embargo sur la viande en provenance de l’Union européenne suite à la découverte de plusieurs cas de fièvre porcine africaine. Conséquence, le prix de la viande de porc a chuté de 10% à 1,34 euros/kg. Les éleveurs flamands du littoral souffrent particulièrement et travaillent, selon leurs représentants syndicaux, à perte. Une perte estimée à 10/12 euros par animal. La Belgique se porte garante de la qualité de ses porcs auprès des autorités russes. La Russie importe un quart de la production porcine européenne, soit 1,4 milliard d’euros.