Du 13 au 14 mars à la CCI Côte d’Opale agence de Dunkerque

Divers secteurs d’activité recrutent aux «48 h pour l’emploi et la formation»

Publié dans l'édition Nord N. 8636 par

Parmi les quelque 500 offres potentielles (en CDD, CDI, intérim, stage et alternance), de nombreux postes sans exigence de qualification en termes de diplômes sont ouverts à un public large. Ce forum avait attiré environ 3 000 visiteurs l’an dernier.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Pour Solly Azar, ce sera la toute première participation aux «48 h pour l’emploi et la formation» à Dunkerque. Chez ce courtier en assurances, on tient à le souligner : les deux agences nordistes se trouvent à proximité des gares Lille Flandres et Lille Europe. Ce qui peut sembler un détail, les chargés de recrutement de cette PME parisienne en feront grand cas ce 13 mars à l’agence Dunkerque de la CCI Côte d’Opale. «Les gens qui viendront travailler chez nous depuis Dunkerque en TER ou TGV n’auront pas de grandes distances à parcourir pour arriver au bureau», fait savoir Jean Loriferne, responsable recrutement des sites lillois de Solly Azar. Des précisions de mobilité qui dénotent la détermination du courtier en assurances à recruter. La PME, qui emploie déjà 240 salariés dans le Nord-Pas-de-Calais, a bien besoin d’étoffer ses équipes pour se développer en région. «Nous recherchons des chargés de relation client, des conseillers commerciaux à distance, des gestionnaires en assurances et des chefs d’équipe.» Des postes ouverts à un large public. «Bac + 5, bac + 2 ou sans le bac. Ce qui nous intéresse c’est que la personne ait envie de s’investir dans la durée et ait envie de nouer une relation pérenne avec nous. La formation de base n’a pas trop d’incidence sur la décision de recrutement. D’autant que nous avons nos propres modules de formation qui sont assez solides.» Sur le même modèle de forum d’emploi au Kinépolis en janvier dernier, on affirme chez Solly Azar avoir embauché sept candidats. Soit à peine 15% de la cinquantaine de postes que l’assureur envisage de créer en région cette année.

Sur la trentaine de recruteurs le 13 mars, journée exclusivement consacrée à l’emploi, environ trois sur dix appartiennent aux secteurs de la banque-assurances et de la distribution. Le plus gros recruteur à la précédente édition de ce forum, et qui n’était autre qu’EDF, est encore présent avec potentiellement une quarantaine d’offres. Dans le secteur de l’informatique, OVH recrute pour son nouveau data center de Gravelines. «Nous recherchons un agent de maintenance industrielle en data center, deux agents de maintenance en informatique et un apprenti électricien», indique-t-on chez l’hébergeur informatique roubaisien. Paritel, opérateur télécom, souhaite embaucher des commerciaux. «Nous ne recherchons pas un profil en particulier mais des hommes et des femmes de terrain», fait savoir une responsable de Paritel à L4M, la PME organisatrice des «48 h pour l’emploi et la formation».

 Des recrutements mais aussi de l’accompagnement. Cadres Littoral y va pour recruter des adhérents. La structure, qui affirme avoir aidé une quinzaine de cadres à trouver des postes l’an dernier, veut faire bénéficier à ses adhérents ses accès au «marché caché». «C’est l’ensemble des offres qui ne font pas l’objet d’annonces, explique Francis Varet, de Cadres Littoral. Ces offres transitent par les réseaux. Ce n’est pas un marché secret. Les employeurs choisissent de passer par le relationnel.»

Sur le stand de Pôle emploi, connecté à Internet, il sera possible de consulter en temps réel les offres disponibles. «Nous y allons aussi avec l’ensemble de nos services pour aider les candidats à trouver un emploi», indique  Sandrine Lemaire de Pôle emploi Dunkerque-Vauban. L’agence nationale a enregistré l’an dernier environ 8 000 offres d’emploi sur le bassin dunkerquois.

La journée du 14 mars, consacrée à la formation, sera marquée par des ateliers autour de thématiques telles que «Les clés d’une carrière professionnelle réussie», «L’alternance : solution de formation tout au long de la vie», etc.