Réseau d’entreprises

Franc succès pour le premier forum de l’Interclub du Douaisis

Publié dans l'édition Nord N. 8638 par

C’est à Douai que le premier forum des réseaux a été organisé courant février. La manifestation avait pour but de faire se rencontrer un les adhérents en un même lieu. Retour sur la politique en direction des clubs d’entreprises douaisiennes.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

ACT'Presse

Avec un peu plus de 120 participants, le premier forum de l'Interclub du Douaisis a remporté un franc succès. Il est d'ores et déjà question de mettre en place une manifestation d'ici à la fin de l'année.

Organisée conjointement par l’agence territoriale de Douai de la chambre de commerce et d’industrie Grand-Lille et le Cluster 7 (le club des communicants du Douaisis), le premier Interclub a rassemblé plus de 120 chefs d’entreprise lors d’un déjeuner.
«Cela faisait plusieurs années que nous regardions de près notre voisin de l’Artois travailler la problématique des clubs d’entreprise. L’Artois, avec ses 44 clubs dynamiques, est un véritable exemple de ce qu’il est possible de mettre en place avec les entreprises», explique Franck Feron, directeur de l’agence territoriale de Douai.
La CCI Grand-Lille a franchi le pas et mis en place une véritable politique à destination des clubs et réseaux d’entreprises en commençant son expérimentation sur le secteur de Douai. «Nous avons créé en juillet 2013 l’Interclub, regroupant l’ensemble des clubs de dirigeants douaisiens.»
Les objectifs sont de constituer un réseau d’échanges permanents vivant et réactif, de favoriser les contacts et les synergies entre les membres de chaque club et, enfin, de contribuer à la dynamique économique locale. «Nous partons du principe qu’il y a de nombreuses compétences sur le Douaisis, tous domaines d’activité confondues, et que ces compétences ne sont pas toujours clairement identifiées», développe le directeur de l’agence territoriale de Douai.
Il est en effet dommage de ne pas bien connaître le tissu économique de son secteur et de devoir faire appel à des prestataires parfois à l’autre bout de la France ou à l’étranger, alors qu’il existe des prestataires avec les mêmes compétences à quelques kilomètres.

 Le club des communicants. Six mois après les premières sensibilisations du monde économique, l’Interclub a commencé à se structurer et regroupe aujourd’hui un peu plus de 230 chefs d’entreprise qui s’impliquent dans l’environnement économique du Douaisis.
«Nous comptons actuellement douze clubs, des entités thématiques et géographiques (le club 3D, le BNI des géants, le Business Golf Club, le Club des Jeunes Chefs d’entreprise, le Club réussir, le club des Compagnons de Gayant, le Cluster 7, le club Partage et Entreprendre, le Pévèle Business Club, le Réseau Entreprendre Hainaut, le club Sud-Pévèle Entreprendre et le Team 35)», énumère Franck Feron.
Les présidents des clubs ont souhaité aller plus loin en organisant une première manifestation commune dont l’organisation a été confiée à Cluster 7, un club qui regroupe douze entreprises spécialistes des métiers de la communication. «Nous avons imaginé une manifestation sous la forme d’un jeu. Pendant tout le repas, des indices ont été diffusés dans le but de mettre en avant un chef d’entreprise dynamique dans le Douaisis», souligne Dominique Thomas, membre de Cluster 7, animateur de la manifestation. Le chef d’entreprise en question fut Daniel Renard, gérant de la Secma à Aniche, une entreprise de conception et fabrication de véhicules de loisirs
Après le repas, les participants ont été redispatchés afin de leur permettre de nouer un premier contact et de faire connaissance autour d’un café gourmand.