Nouvelles technologies

La fibre optique arrive enfin sur la zone d’activité du Château de Carvin

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8639 par

Cela faisait déjà plusieurs années que le club Carvin entreprises se battait auprès des pouvoirs publics pour que la zone d’activité du Château soit enfin fibrée. Après de nombreux rebondissements, le club a trouvé une solution technique et un prestataire pour que cette zone d’activité soit dorénavant éligible au très haut débit.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

La fibre optique est une révolution pour les accès à Internet. Aujourd’hui, avec l’augmentation des volumes d’information à transférer et l’apparition de nouveaux usages pour le web, elle devient une nécessité pour les entreprises et le développement des territoires.
Dans le Pas-de-Calais, un club d’entreprises s’est penché sur cette question et a essayé de trouver des solutions techniques financièrement supportables pour les entreprises. «Il est, à mon sens, aujourd’hui utopique de vouloir attirer des entreprises sur des zones d’activité qui ne sont pas desservies par le très haut débit», souligne Denis Rousseau, salarié du club Carvin entreprises.
Après avoir pris des renseignements auprès des opérateurs et reçu des propositions tarifaires exorbitantes pour le tissu de PME de la zone d’activité du Château, Denis Rousseau s’est tourné vers les pouvoirs publics, notamment le préfet. «J’ai fait la proposition de créer une structure pour étudier la faisabilité et le déploiement de la fiche sur notre secteur.»
Quelques mois plus tard, une étude était commandée par la Communauté d’agglomération auprès d’un cabinet parisien. «Verdict : il est possible de desservir la zone d’activité du Château et aussi d’autres zones d’activité de l’agglomération, mais à des coûts très élevés, trop pour la collectivité et les entreprises», poursuit-il.

D.R.

Par l’intermédiaire de la SCOP picarde Neuronnexion, Carvin entreprises a pu raccorder la zone d’activité du Château à la fibre optique.

Une fibre solidaire. Denis Rousseau a donc mené ses propres investigations et s’est rendu compte qu’une dorsale internet (« backbone » en anglais) passe le long de l’autoroute A1, à quelques centaines de mètres seulement de la zone d’activité du Château. Mieux : une armoire de raccordement est toute proche et il est possible de s’y raccorder.
Encore fallait-il trouver un opérateur pour relier les entreprises. Denis Rousseau s’est alors rapproché de la SCOP picarde Neuronnexion.
Implantée sur Amiens depuis 1996, cette société développe et commercialise des services liés à Internet sur tout le territoire français, dont la mise en place de solutions réseau basées sur les techniques optiques avec d’importantes bandes passantes. Ce rapprochement avec Neuronnexion entre parfaitement dans la philosophie de l’association qui promeut la mutualisation et le rapprochement entre entreprises géographiquement proches.
Carvin entreprises a dans le même temps pesé pour la réalisation d’une boucle optique autour de la zone d’activité, les premiers raccordements ont été effectués et la zone du Château peut dorénavant accueillir l’Internet très haut débit par la fibre optique via les services de Neuronnexion.
A titre d’exemple, grâce au très haut débit, l’entreprise D3T, spécialisée dans le e-commerce, va pouvoir se développer, des emplois nouveaux sont donc à la clé.
Cette expérience de Carvin entreprises pourrait, dans les mois à venir, servir également à d’autres zones d’activité comme celle de la Motte-du-Bois d’Harnes qui dispose à proximité d’équipements techniques similaires.