Mécénat social et sportif

Maisons et Cités incite les jeunes à faire du sport

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8639 par

Permettre aux enfants du bassin minier de s’ouvrir à de nouvelles disciplines sportives, à la culture et, tout simplement, recréer du lien social, telle est l’ambition du groupe Maisons et Cités qui met en place pour 2014 des goûters sportifs.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Les dirigeants des différents clubs sportifs ont signé une convention de partenariat avec Patrick Fessier, directeur général adjoint en charge du pôle territoires et clientèle.

Le groupe Maisons et Cités Soginorpa se veut proche du grand public et du monde économique pour la gestion de l’important parc immobilier hérité de l’époque minière. Moins connu pour les actions de mécénat qu’il mène ponctuellement sur le bassin minier, dans le cadre de sa politique de mécénat et d’animation territoriale, le groupe a décidé d’encourager les actions sociales locales à but pédagogique, culturel ou sportif à destination de ses locataires, plus particulièrement les jeunes de 8 à 12 ans.
Le groupe a apporté une aide financière à sept clubs sportifs situés sur son territoire d’intervention (Basket Club liévinois, Douai Hockey Club, CBM Handball Billy-Montigny, Football Club d’Hénin-Beaumont, Harnes Volley Club, l’USO Bruay-la-Buissière et enfin le Cercle de voile de Valenciennes). En contrepartie, ceux-ci s’engagent à organiser quatre «goûters sportifs» durant les périodes de vacances scolaires 2014 (hiver, printemps, Toussaint et Noël).

Ces «goûters sportifs» rassemblent une trentaine d’enfants de 8 à 12 ans résidant dans le bassin minier et fréquentant un centre social ou de loisirs. Ils sont encadrés par des entraîneurs diplômés et par les joueurs des clubs hôtes pendant toute la durée du goûter.
Ces opérations permettront aux jeunes de découvrir la pratique d’un sport dans le cadre d’une initiation et de petits ateliers. Les séances se termineront par une petite collation. De quoi recréer du lien social et permettre aux enfants de s’épanouir gratuitement.