Un réseau efficace

Saint-Omer challenge atteint la centaine d’adhérents

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8635 par

Créé au départ pour « marier » les sphères sportives à celles de l’entreprise, Saint-Omer challenge joue à plein son rôle de réseau. Bilan et projets.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Hervé Morcrette

Une partie des nouveaux adhérents de 2013 entoure le président Marc Lemaire (au micro).

En 1992, Daniel Pecqueur, alors président du club de football de Saint-Omer, a fondé Saint-Omer challenge pour drainer les fonds des entreprises locales vers ce club. C’est ainsi que « le soutien au sport fait partie de l’ADN de Saint-Omer challenge« , comme le rappelle l’actuel président, Marc Lemaire. Mais pas seulement : Saint-Omer challenge se révèle aussi un réseau efficace pour ses membres. Ce qui est loin d’être négligeable dans ces temps de crise qui ont la fâcheuse tendance à se prolonger…  

 Le sport, toujours…. Les événements sportifs étant le fer de lance de Saint-Omer challenge, l’année qui vient de s’écouler a vu la tenue de la traditionnelle confrontation interentreprises « Géofoot » tandis que le 1er tournoi de golf, toujours interentreprises, « a connu un beau succès » selon ses organisateurs. Le sport a aussi permis à l’association de provoquer la signature de deux contrats « service civique » : les jeunes gens recrutés à cette occasion s’activent à la création d’un fichier qui présente les clubs sportifs de l’Audomarois. Quatre-vingt fiches sont déjà en ligne sur le site de Saint-Omer challenge.

 Une centaine d’adhérents. Saint-Omer challenge a aussi coorganisé ou participé à nombre de manifestations. Citons la soirée « Fertel », deux rencontres labellisées « Les couleurs de l’entreprise », une rencontre franco-Belge à Steenvoorde, des visites d’entreprises, des rencontres avec les élèves des lycées professionnels, etc. Avec une communication interne renforcée par l’édition de cinq newsletters, l’association s’est considérablement développée en 2013 : une trentaine de membres a rejoint les plus anciens et le nombre d’adhérents « avoisine la centaine« , selon M. Lemaire.

 Déjeuners-débats dès mars. A ce bilan déjà étoffé, Marc Lemaire et son équipe ajoutent des projets. C’est ainsi que, sans doute dans le même esprit de ce qui se pratique du côté de Côte d’Opale Synergie, un déjeuner-débat aura lieu mensuellement à partir de mars. C’est Jean-Bernard Bayard, président de la Chambre régionale d’agriculture, qui ouvrira la série. Ensuite, Philippe Vasseur et Pierre de Saintignon sont annoncés. Enfin, Saint-Omer challenge sera partenaire d' »Audomarose », déclinaison locale d' »Octobre rose » qui se préoccupe du dépistage précoce du cancer du sein.