Holbat à Saint-Laurent-Blangy

Un bâtisseur régional reconnu

Publié dans l'édition Nord N. 8640 par

Créée en 1990, Holbat fait partie des belles PME du paysage de la construction locale et régionale avec un rayonnement sur le Nord-Pas-de-Calais et la Somme. Nous avons rencontré un de ses dirigeants, Hervé Oudar, qui nous a présenté l’entreprise et la vision qu’il a de son développement.

D.R.

L’entreprise et ses dirigeants sont discrets, mais Hervé Oudar aime présenter son métier de bâtisseur.

 La Gazette. Pouvez-vous nous présenter l’activité de Holbat ?

Hervé Oudar. A l’origine plutôt spécialisée dans le génie civil, les stations d’épuration et les châteaux d’eau, Holbat a diversifié ses activités pour se positionner sur la construction d’immeubles d’habitation pouvant aller jusqu’à l’entreprise générale, et d’ouvrages fonctionnels où sa technicité et son agilité opérationnelle sont reconnues et appréciées par les maîtres d’ouvrage. Nous sommes avant tout des spécialistes en béton armé et nos qualifications nous permettent d’aborder des projets d’une grande complexité. Les exemples récents, pour ne parler que de l’Arrageois, sont le centre balnéoludique d’Arras ou la nouvelle base nautique de Saint-Laurent-Blangy qui a servi de base arrière pour les JO de Londres.

 Holbat a intégré en juin 2011 le pôle construction du groupe GCC dont le siège est aux Mureaux (78). Quelles étaient vos motivations respectives dans cette opération ?

La couverture géographique du groupe GCC n’était pas satisfaisante dans le nord de France, eu égard à son potentiel de grands travaux et de constructions. Holbat possédait une solide implantation dans la région, un savoir-faire reconnu dans le métier, et une taille et des références suffisamment significatives pour se positionner sur de grands projets. C’est ainsi que le lien s’est établi entre Holbat et GCC. Nous avons fait connaissance avec un groupe d’hommes de métier, anciens conducteurs de travaux, avec le même état d’esprit que le nôtre et qui aspirait à se développer dans le respect de la structure locale et de ses équipes.

 Quels sont maintenant vos axes de développement ?

Nous poursuivons nos efforts quotidiens pour gagner de nouveaux marchés, nous adapter et nous diversifier en capitalisant sur tous les apports du groupe, par exemple avec notre approche des marchés en conception-réalisation.  La diversification du groupe se construit harmonieusement autour de sociétés très spécialisées dans des métiers à forte valeur ajoutée technique qui ont rejoint le groupe au fil des années. Notre ambition globale est d’être un acteur significatif dans les départements du Nord, du Pas-de-Calais et de la Somme, avec la volonté de compléter nos compétences dans le domaine du logement collectif et de les élargir pour devenir un partenaire plus global. En effet, les marchés avec le problème du développement de la réglementation et de notre responsabilité de constructeurs en matière thermique (RT 2012) nous incitent à globaliser de plus en plus nos prestations.

De plus, le développement durable s’inscrit dans notre vision du métier de bâtisseur en projetant nos réalisations dans une perspective à long terme. Ainsi, la réduction de l’empreinte écologique, le bien-vivre et l’amélioration des conditions d’exploitation sont nos idées directrices qui se traduisent par la maîtrise des charges, la valorisation du bâti et le bien-être des usagers.

 Holbat. Le chiffre d’affaires s’établit à 28 M€ pour un effectif de 170 salariés. Ses dirigeants sont Christian Lefetz et Hervé Oudar.

Groupe GCC. Créé en 1999, le groupe est organisé autour de deux pôles (construction et énergie) et s’appuie sur des entités opérationnelles présentes sur tout le territoire national. Le chiffre d’affaires total est de 610 M€ avec 2 300 collaborateurs. Les marchés sont à 61% avec le privé et 39% dans le domaine public, avec une répartition à 72% dans le pôle construction et 28% dans l’énergie.