Matthieu Capron a créé CAPLANS

«La concrétisation d’une idée qui trottait dans mon esprit depuis longtemps»

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8677 par

CAPLANS a ouvert ses portes depuis quelques mois à Houdain, dans le Bruaysis. La jeune entreprise propose des solutions clés en main pour les personnes ayant un projet dans le domaine de l’immobilier.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Matthieu Capron s’est lancé dans la création d’entreprise suite à un licenciement économique.

Rebondir après un licenciement économique n’est jamais chose aisée et pour Matthieu Capron, le nouveau départ s’est traduit par la création d’une entreprise. «J’ai travaillé pendant 13 ans dans un cabinet d’architecte en tant que dessinateur en bâtiment. J’ai toujours eu en tête l’idée de lancer ma propre entreprise, mais quand on se trouve sous le régime de salarié, finalement on ose moins. Mon licenciement a constitué une opportunité pour mettre sur les rails ma propre activité», confie l’intéressé. Près d’une année aura été nécessaire pour concrétiser cette initiative et Matthieu Capron a mené seul les démarches, définissant précisément les contours de son affaire. Il a, durant ce laps de temps, effectué un stage par le biais de la CCI. «Ce fut très instructif, j’ai pu rencontrer l’ensemble des interlocuteurs gravitant autour du monde économique. Des représentants des services fiscaux, de l’URSSAF sont notamment intervenus. J’ai aussi, au cours de cette expérience, recueilli de précieux conseils sur les aspects liés à la communication et au marketing», se souvient-il.    

CAPLANS a vu le jour en février 2014 et l’entreprise se situe dans la continuité du parcours professionnel de Matthieu Capron : «Je continue de dessiner des plans, mais uniquement pour toute construction d’une surface allant jusqu’à  170 m². Parallèlement, je m’occupe également pour le compte de mes clients des démarches administratives dans le but d’obtenir le permis de construire.» La législation ayant beaucoup évolué ces dernières années, il faut, pour toute construction nouvelle, prendre en compte de nouveaux paramètres avant d’obtenir le feu vert. L’exposition, la surface des baies… figurent parmi les obligations qui sont notifiées dans le permis de construire. Dans tous les cas, le projet doit être en adéquation avec le plan local d’urbanisme et, par ailleurs, il faut obtenir l’attestation des services de l’Etat prouvant que l’édifice respectera la réglementation thermique 2012.

Toujours à l’écoute. Parmi ses clients, Matthieu Capron croise des entreprises du bâtiment, parfois des architectes, mais aussi de nombreux particuliers qui souhaitent s’adjoindre les services d’un spécialiste pour ne rien laisser au hasard. «La méthode de travail est toujours structurée de la même façon. J’organise une première entrevue au cours de laquelle je présente quelques-unes de mes réalisations et, surtout qui me sert à cerner les souhaits de mes interlocuteurs.  En général, ils ont des idées assez précises de ce qu’ils désirent. En fonction des enseignements, je réalise un avant-projet, puis on se revoit et on fait évoluer cette première ébauche», précise Matthieu Capron. Son bureau se trouve chez lui, les rendez-vous ont lieu surtout le soir et le week-end, ce qui permet de dessiner les plans le reste du temps.     

Comprendre, s’adapter, éclairer les choix, tels sont les maîtres mots qui guident les pas de celui qui apprécie décliner ses créations autour de la brique et du bois. Afin de compléter son offre de services, il réalise également des plans d’extension de maison et il peut reconfigurer un intérieur, qu’il s’agisse d’une habitation ou de bureaux. La jeune société affiche un démarrage prometteur et son créateur ne souhaite ni brûler les étapes ni trop grandir.