Echos belges

De l’autre coté de la frontière

Publié dans l'édition Nord N. 8688 par

Générosité. Malgré la crise, les Belges continuent de donner : les associations caritatives se réjouissent des chiffres 2013. Leurs recettes (actions, legs et autres) ont crû de 20% par rapport à 2012. Parmi ces organisations, Médecins Sans Frontières tire son épingle du jeu avec des fonds qui atteignent 36,7 millions d’euros contre 29,8 millions en 2012, […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Générosité. Malgré la crise, les Belges continuent de donner : les associations caritatives se réjouissent des chiffres 2013. Leurs recettes (actions, legs et autres) ont crû de 20% par rapport à 2012. Parmi ces organisations, Médecins Sans Frontières tire son épingle du jeu avec des fonds qui atteignent 36,7 millions d’euros contre 29,8 millions en 2012, ou Caritas (19,9 millions d’euros contre 15,2 en 2012) et l’Unicef (19,8 millions d’euros contre 11,1). Seules la Croix-Rouge et le WWF bénéficient de moins de dons d’une année sur l’autre.

La vitesse des étrangers. L’an dernier, près d’un tiers des excès de vitesse ont été commis par des étrangers. Soit 473 633 délits sur un total d’1,456 millions d’infractions selon la direction de la police fédérale de la route. Ce sont les Néerlandais qui sont en tête, avec 111 069 flashes (plus d’un tiers des infractions des véhicules immatriculés à l’étranger). Nous sommes en deuxième place dans la liste avec 53 232 infractions, suivis par les Allemands, Britanniques et Luxembourgeois.

Accompagner la croissance avec des nouvelles formules. C’est l’ambitieux projet de Brussels Airlines (filiale du groupe allemand Lufthansa) qui réside dans le développement stratégique d’offres censées correspondre à différentes clientèles, en premier lieu celle qui se dirige vers le low-cost. Trois autres formules sont présentées aux clients depuis le début du mois : des voyages qui doivent allier rapidité, confort et flexibilité. La compagnie aérienne a engrangé des succès en juillet dernier avec près de 650 000 passagers (une hausse de 11,4%), ainsi que sur l’ensemble du premier semestre de l’année avec plus de 3 millions de voyageurs. Une hausse là encore à deux chiffres (10%).

Le voyage se porte bien. L’Association belge des tour-opérateurs (ABTO) indique qu’après une baisse d’activité de 4% en juin dernier, la situation s’est redressée grâce aux séjours de dernière minute. Les destinations lointaines ont connu le plus de succès avec une hausse de 10% par rapport à l’été 2013.

Ça plane aussi pour les militaires. L‘armée de l’air belge va remplacer ses avions de chasse (des F-16 américains) au cours de la prochaine décennie. Le ministère de la Défense aura le choix entre cinq appareils : les F-35 ou F-18 américains, le Gripen suédois, le Rafale français et le Typhoon britannique. Une procédure «d’acquisition éventuelle» a été lancée par l’état-major. Les politiques devront trancher d’ici 2018 après des études approfondies avec les candidats. La Belgique estime son besoin à une cinquantaine d’appareils, elle possède aujourd’hui 54 F-16. Aucun chiffre n’a été annoncé par le ministère de la Défense. A titre de comparaison, les Pays-Bas ont prévu 4,5 milliards d’euros pour 37 F-35.

Service mimimun. Le nouveau gouvernement fédéral et les syndicats ont accepté le principe d’un service minimum. Mais celui-ci devra être respecté en cas de grève « sauvage », faute de quoi la SNCB devra rembourser une partie des subventions d’Etat… La coalition reprend la proposition d’un député qui préconisait des sanctions financières en cas d’entrave à la continuité du service public et le remboursement aux usagers. La gauche radicale s’insurge contre ce qu’elle considère comme une atteinte au droit d’expression des salariés.