Visite à Lens du président de la République

500 millions pour les quartiers de la région

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9513 par
CAPresse 2014

François Hollande devant les élus du Nord-Pas-de-Calais à Lens, le 16 décembre 2014.

Au loin, on aperçoit le chantier du stade Bollaert ;  quelques centaines de mètres plus loin, le Louvre-Lens accueille ses visiteurs. Au centre social Vachala, dans la cité 4, les réactions des habitants (venus peu nombreux) sont sévères. «Il a déçu, on est venus lui dire. La sport et la culture, c’est bien, mais c’est du boulot qui manque. Le Louvre-Lens, c’est bon pour Arras et ses hôtels-restaurants, pas pour nous. Et pourquoi n’y a-t-il que des ouvriers des pays de l’Est qui travaillent à Bollaert ?» lance quelqu’un. Dans les arrondissements de Lens, Liévin et Carvin, plus de 22 000 foyers sont bénéficiaires du RSA, en hausse de 2 à 4%. A Lens et Liévin, l’augmentation est de 28% chez les jeunes… Dans l’ensemble du département, la hausse des allocataires est continue depuis 2009 (+4,5% en 2010), avec un rythme moins élevé en 2011 (+0,5%), une recrudescence en 2012 (+3,3%) et 2013/2014 (+3,6%), même si les dispositifs sociaux sont nombreux pour accompagner ces personnes en difficulté.

Dans les pas de Jean-Louis Borloo, promoteur de l’ANRU sous le mandat de Jacques Chirac, François Hollande a promis 5 milliards d’euros sur dix ans pour la rénovation urbaine qui devra irriguer 200 quartiers prioritaires et constituer un «levier pour 20 milliards de travaux en tout». La région pourrait s’attendre à en recevoir le dixième (500 millions d’euros) pour ses quartiers. Le bassin minier pense en toucher un petit tiers (150 millions d’euros selon Patrick Kanner, ministre de la Ville), tandis que Lille-Sud recevrait une centaine de millions d’euros. «C’est bien, mais on les a déjà rénovés il y a 20 ans. On a l’impression que c’est toujours la même chose», remarque un habitant. Quant au Conseil régional, il espère aussi un milliard d’euros pour financer des travaux exceptionnel.