La Fédération régionale pour la culture et le patrimoine maritimes en assemblée générale

Au programme : fêtes maritimes, vieux gréements et chantier naval

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9513 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

En juillet 2013, les fêtes de la mer avaient accueilli 150 000 visiteurs sur les quais de Boulogne.

En juillet 2013, les fêtes de la mer avaient accueilli 150 000 visiteurs sur les quais de Boulogne.

La FRCPM représente le littoral Nord-Pas-de-Calais aux grandes fêtes maritimes européennes. En 2014, par exemple, bateaux traditionnels et groupes musicaux de la région ont participé aux rassemblements d’Ostende et de Blankenberge (Belgique), d’Amsterdam (Pays-Bas) ou de Rostock (Allemagne).

Après le succès d’Escale à Dunkerque en 2013, elle a contribué au rassemblement des grands voiliers d’Escale à Calais, qui a attiré près de 150 000 visiteurs. En 2015, elle est mandatée par la Ville de Boulogne pour affréter les vieux gréements qui seront les vedettes de la septième édition de «La Côte d’Opale fête la mer à Boulogne-sur-Mer». Durant cinq jours, du 10 au 14 juillet, la mer et le monde maritime seront à l’honneur avec un programme chargé : des sorties en mer à bord de voiliers de tradition, des parades nautiques, un village des savoir-faire et des traditions maritimes, un marché de la mer, des dégustations des produits de la mer boulonnais, des concerts et des animations en permanence. Toute la filière pêche du premier port français sera sur le pont : du pêcheur au consommateur, en passant par les entreprises de transformation et les centres de recherche ou de formation.

Un chantier naval. La FRCPM dispose par ailleurs de son propre chantier naval pour le patrimoine et l’insertion. Ce Centre technique du patrimoine maritime de la Côte d’Opale a été créé sur le site d’un ancien chantier naval calaisien mis à disposition par la Région Nord-Pas-de-Calais, propriétaire des ports de Calais et de Boulogne. « Son ambition, explique le délégué de la Fédération, Marcel Charpentier, est de préserver les savoir-faire traditionnels, de les transmettre et de renforcer la flottille régionale du patrimoine. Il est animé par deux charpentiers de marine et un technicien, épaulés par quelques bénévoles. Il a notamment accueilli un chantier d’insertion de douze mois, des groupes de jeunes dans le cadre d’une convention avec la Protection judiciaire de la jeunesse, ainsi que plusieurs stagiaires dans le cadre de leur formation professionnelle. » En cinq ans, une dizaine de bateaux ont été ainsi remis en état ou réparés et plusieurs petites unités, construites. Depuis le 1er octobre, le chantier héberge le Christ Roi, un dundee mixte construit en 1942 désormais propriété de la Ville de Gravelines.