TIC

Boutic remporte le trophée européen de l’innovation territoriale

Publié dans l'édition Nord N. 8706 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Ce dispositif du Conseil régional destiné à démocratiser l’usage des TIC chez les opérateurs économiques, en particulier dans les zones rurales, permet à ces derniers d’exploiter les atouts d’Internet pour se développer.

 Faire découvrir les potentialités de développement qu’offre Internet. C’est l’objectif assigné au dispositif Boutic. «Ce nom a été donné car, à la suite des ateliers organisés, les gens pouvaient créer une boutique en ligne», explique Pierre de Saintignon, 1er vice-président du Conseil régional en charge du développement économique. En effet, Boutic n’est autre que le volet TIC du schéma régional de développement économique. Lancé en 2008, il consiste en des ateliers thématiques destinés aux commerçants, artisans, agriculteurs et autres professionnels des territoires ruraux et périurbains. «C’est parce qu’on estime qu’au nom de l’équité territoriale, une personne qui se trouve dans une zone rurale doit avoir la même possibilité de découvrir l’intérêt des TIC qu’une personne qui vit en zone urbaine», explique-t-on au Conseil régional.

Les thématiques diverses vont de l’acquisition des notions les plus élémentaires des TIC (utiliser un ordinateur, utiliser une boîte e-mail, développer les outils Google, etc.) jusqu’aux plus complexes (créer et gérer un site internet, structurer un plan de communication…), en passant par les aspects juridiques et de sécurisation. Pour une localité donnée, le programme, intensif et gratuit, peut comprendre jusqu’à une vingtaine d’ateliers s’étalant sur une période allant jusqu’à trois mois. La catégorie administrative ciblée : les pays. Onze des douze de ces regroupements de communes du Nord-Pas-de-Calais étaient partenaires de l’opération. En octobre dernier, Boutic a été distingué aux Trophées européens de l’innovation territoriale. Des Trophées portés notamment par RuraliTIC, une association des maires de communes rurales.

Développer un site internet à la suite d’une de ces animations du dispositif Boutic… C’est ce que n’ont pas hésité à faire certains bénéficiaires. Nos confrères de Chart’Info évoquaient il y a deux ans le cas de Thierry Margelidon, patron d’une entreprise de service à la personne dans le Dunkerquois. Après avoir participé à des ateliers Boutic dans le Pays des moulins de Flandre, ce dirigeant a su donner de la vitalité à son site internet (servetvous.com) pour améliorer sa visibilité sur le web. Suite aux ateliers, «j’ai pu ajuster le référencement de mon site qui est passé sur Google de la troisième à la première page, affirmait alors Thierry Margelidon. J’utilise dorénavant Google Analytics qui me permet d’avoir gratuitement des informations sur la fréquentation de mon site».

Un peu plus de quatre ans après le lancement de Boutic, on estime, au Conseil régional, à environ 4 200 le nombre d’opérateurs économiques ayant été ainsi formés et sensibilisés. Dans le droit fil de Boutic, un appel à candidatures pour le développement d’un autre dispositif appelé ECRIN (« Espace commun de ressources pour innover avec le numérique ») est arrivé à terme cette année en février. Ce dernier consiste en des animations de proximité destinées à familiariser professionnels et grand public aux dernières technologies numériques, telles que l’imprimante 3D, la table tactile, la robotique (drones), les tour et fraiseuse à commande numérique, etc. Ce serait alors quelques pas de plus dans l’ambition du Conseil régional de faire du Nord-Pas-de-Calais, «une grande région numérique».