De l’autre coté de la frontière

Publié dans l'édition Nord N. 8703 par

  ING sur iPhone. La banque ING Belgique a annoncé que ses clients allaient pouvoir accéder à leurs comptes via leur iPhone grâce à une reconnaissance digitale. Cette biométrie sera une première en Belgique. Pour le moment, seuls les clients d’ING détenteurs d’un smartphone Apple (iPhone 5S, iPhone 6 et 6 Plus) pourront utiliser ce nouveau service pour […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

ING sur iPhoneLa banque ING Belgique a annoncé que ses clients allaient pouvoir accéder à leurs comptes via leur iPhone grâce à une reconnaissance digitale. Cette biométrie sera une première en Belgique. Pour le moment, seuls les clients d’ING détenteurs d’un smartphone Apple (iPhone 5S, iPhone 6 et 6 Plus) pourront utiliser ce nouveau service pour lesquels les Belges semblent avoir de l’appétence : un Belge sur deux a un smartphone et près de 60% d’entre eux font des applications bancaires l’une des raisons principales d’utilisation d’Internet. ING a déjà mis en place son application qui permet d’ouvrir un plan épargne pension et de prendre rendez-vous en agence.

Baisse du taux de référence. Pour la première fois de son histoire, le taux belge à dix ans est passé sous la barre fatidique de 1%… Les banques centrales d’Europe ont poussé à cette baisse spectaculaire. Aujourd’hui, l’Europe compte cinq pays avec un taux aussi peu élevé : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, les Pays-Bas et le Royaume.

Grèves tournantes. La province de Liège s’est quasiment arrêtée le 1er décembre dernier. Les syndicats CSC et FGTB ont appelé à arrêter le travail dans les zones d’activité, les commerces, les entreprises de transport. Depuis la manifestation géante du 6 novembre dernier, les provinces pratiquent une grève tournante dont l’apothéose est l’appel à la grève nationale, avec une manifestation nationale, pour le 15 décembre. Outre les services publics fortement ralentis à Namur dernièrement, le rail est désormais perturbé tous les lundis. Les syndicats ont délivré une liste des entreprises qui seront fermées : Ariston, ISS, Dumoulin Interagri, Electrabel, Sagrex, Holcim, Cobelba… Non exhaustive, cette liste s’allonge au fil des jours de mobilisation.

Démanteler Google ? Les parlementaires européens ont voté à une très large majorité (384 voix pour, 174 contre et 56 abstentions) une résolution, non contraignante, appelant à ébranler l’hégémonie du géant américain Google… Symbolique, cette résolution vise à ce que les activités de moteur de recherche et les autres activités de Google soient séparées. Intitulé «Résolution pour la défense des droits des consommateurs sur le marché numérique», ce texte pointe du doigt l’avantage de toute entreprise qui «contrôle» les requêtes sur le web. La Commission européenne a ouvert une enquête sur la position dominante de Google en 2010. Par trois fois, la Commission a repoussé les solutions apportées par Google.

La Belgique proche de la déflation. Pour le troisième mois de suite, l’inflation belge a été négative : -0,11% en novembre après -0,09% en octobre et -0,12% en septembre. La Belgique s’approche de la déflation selon le SPF économie. Hors énergie, l’inflation poursuit sa baisse avec un décrue de 0,74%… C’est son plus bas niveau depuis 2006. De son côté, l’indice des prix à la consommation est de 100,09 points en novembre, avec une baisse de 0,13 point. Les produits les plus en baisse sont les carburants (-3,3%), les billets d’avion (-11,4%), les télécommunications (-1,4%), le gasoil de chauffage (-1,3%), les fruits (-2,6%). Au rayon hausse, notons celles des légumes (+7,3%) et les voitures (+0,7%). Le bureau fédéral du plan prévoit de son côté un taux d’inflation de 0,17% en novembre

Le crowdfunding a le vent en poupe. KPMG a dévoilé une enquête sur le crowdfunding en Belgique. Selon le cabinet anglo-saxon, le montant total levé sera d’environ 2,2 millions d’euros en 2014. La participation moyenne du Belge n’est que de 0,11 euro, contre 1,2 euro pour le Français, 1,58 euro pour le Néerlandais ou encore 1,78 euro pour le Britannique. Pour l’instant, on a décelé à peine plus d’une centaine de projets de crowdfunding cette année. Trois modèles se dégagent : la donation/récompense, le prêt et la capitalisation. Dans la besace numéraire de 2014, 29% des fonds étaient destinés à des actions, 38%, au prêt et le reste, en soutiens et dons. La limite légale pour la participation à un crowdfunding est de 1 000 euros par personne pour des projets de 300 000 euros. Les meubles modulaires Mydo ont réussi à recueillir 13 500 euros, alors qu’une entreprise d’outils d’imagerie médicale peine à rassembler les 50 000 euros fixés comme objectif.